Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan LEAF SL 2015: essai routier

Nissan LEAF SL 2015: essai routier

Une voiture 100 % électrique qui frôle la perfection Par ,

Lorsque j’ai su que j’allais conduire une Nissan LEAF pendant une semaine, j’ai dû me retenir pour ne pas danser une petite gigue au bureau. Moi qui rêve d’un monde où toutes les voitures rouleront à l’électricité, j’allais enfin savoir comment on se sent à bord d’un tel véhicule.

Malgré quelques petits soucis au niveau de la recharge, la LEAF est la première voiture qui me fait presque regretter d’avoir acheté ma Versa Note le printemps dernier.

Qu’est-ce que la Nissan LEAF?
Avec ses 5 places, la Nissan LEAF compte toujours parmi les rares véhicules entièrement électriques au pays. Les consommateurs lorgnant ce modèle auront le choix entre 3 déclinaisons :

  • S, à partir de 33 888 $;
  • SV, à compter de 37 138 $;
  • SL, à partir de 40 638 $.

Si le prix vous paraît élevé, rappelez-vous que le gouvernement accorde des incitatifs à l’achat ou à la location allant jusqu’à 8000 $ (après les taxes) au Québec et jusqu’à 8500 $ (après les taxes) en Ontario. Pensez aussi que vos arrêts à la station-service ne consisteront désormais qu’à acheter le journal ou gonfler vos pneus et que les vidanges d’huile seront chose du passé.
 

Infos techniques

Sous le capot de la Nissan LEAF se cache un moteur électrique de 80 kW d’une puissance de 107 chevaux jumelé à une batterie lithium-ion de 24 kWh, qui affiche une « consommation » de l’ordre de 1,9 Le/100 km en ville et de 2,3 Le/100 km sur route. Selon Ressources naturelles Canada, cela équivaut à 442 $ en énergie par année, ou si vous préférez, à 8,50 $ par semaine.

Extérieur et intérieur de la Nissan LEAF
Facilement reconnaissable par ses phares proéminents et son popotin arrondi, la LEAF arbore un design fort réussi. Et ne vous laissez pas surprendre par ses airs de voiture compacte : l’habitacle, bien aménagé, fournit largement de place aux passagers avant – mais un peu moins à l’arrière, surtout au niveau des jambes.

Le coffre est particulièrement logeable, soit 679 litres, et passe à 849 litres si les sièges arrière sont abaissés. Pas mal pour une voiture électrique, non?
Ma version d’essai (SL) comprenait le système de navigation, un écran de visualisation du périmètre, le système CARWINGS permettant de vérifier ou de programmer la recharge de la batterie à distance et une chaîne audio Bose, entre autres. À noter aussi les sièges chauffants, tant à l’avant qu’à l’arrière.

Conduire la Nissan LEAF
J’aimerais ajouter une définition au Petit Robert au mot « sérénité » : état d’esprit ressenti par tout conducteur de Nissan LEAF. 

Pas de vibration, pas de bruit de moteur thermique, pas de « coups » à chaque changement de rapport. Vous appuyez sur l’accélérateur et vous avez l’impression de rouler sur un nuage! La comparaison la plus près qui me vient à l’esprit est la sensation ressentie lorsqu’on appuie sur l’accélérateur d’une auto tamponneuse, vous voyez le genre? Les collisions en moins, cela va de soi.

Si le mode ECO aide à ne pas avoir le pied trop lourd sur le champignon, lorsqu’il est désactivé c’est une toute autre histoire. Malgré qu’elle soit électrique et qu’elle n’ait que 107 chevaux, les accélérations de la LEAF sont vives et vous permettent de vous engager sur l’autoroute en larguant même quelques compactes au passage. Mais attention car à haute vitesse, l’autonomie restante s’envole à vitesse grand V…

Les bémols
Parce qu’il fallait bien y arriver… comme toute voiture 100 % électrique (hormis la Model S de Tesla, et encore), le plus gros problème réside dans l’autonomie. Si vous voulez vous rapprocher du 160 kilomètres annoncé par Nissan, optez pour l’écoconduite, n’allumez ni le chauffage, ni la climatisation et restez en ville, autrement vous verrez le pourcentage de charge fondre comme neige au soleil. 

Cependant, si vos trajets consistent à l’aller-retour pour le travail (+/-20 km), chercher fiston à l’école et faire quelques courses, le tout en adoptant une conduite optimale (dans des conditions optimales!), la LEAF vous conviendra parfaitement… mais vous aurez besoin d’un 2e véhicule pour aller visiter la famille qui habite à quelques centaines de kilomètres.

Autre bémol : le temps de recharge. S’il est d’une trentaine de minutes avec une borne rapide, il tourne autour de 4 heures avec une borne de 240V et à un minimum de 15 heures pour une prise domestique. D’où l’importance de bien planifier ses trajets pour ne pas devoir attendre de recharger la batterie avant de rentrer! 

Concurrentes
Bien qu’elle offre l’une des meilleures autonomies de sa catégorie et qu’elle semble avoir la faveur populaire, la Nissan LEAF devra se battre contre les Chevrolet Volt, Chevrolet Spark EV, Ford Focus EV, Mitsubishi i-MiEV et Kia Soul EV (bientôt).

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Nissan LEAF 2015
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Nissan LEAF 2015
    Nissan LEAF 2015
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler