Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan Murano Platine 2016 : essai routier

Nissan Murano Platine 2016 : essai routier

Un style accrocheur et un cachet luxueux à un prix étonnamment bas Par ,

Les VUS et multisegments intermédiaires n’ont pas l’habitude de faire dans l’extrême, mais il y a des exceptions, comme le Nissan Murano 2016.

Depuis sa refonte complète l’an dernier, le Murano a vu ses ventes grimper considérablement grâce à un look provocateur qui a de quoi faire sortir les yeux de leurs orbites. Aucun concurrent direct n’arbore des lignes aussi complexes ni des angles aussi surprenants. Ce beau Nissan épate la galerie comme pas un.

Et heureusement, au-delà de son style, il a aussi beaucoup d’étoffe…

Un intérieur qui charme énormément 
L’extérieur du Nissan Murano 2016 en met certes plein la vue, mais pas autant que son intérieur. Bon, ses surfaces tendres ne sont pas aussi nombreuses que dans certains rivaux (il préfère laisser le dessus de tableau de bord en cuir à son grand frère, le Pathfinder), mais le dôme au-dessus des cadrans est garni de similicuir rembourré aux coutures contrastantes, tandis que le reste du tableau de bord est agréable au toucher.

Les portières reçoivent elles aussi des empiècements et accoudoirs en similicuir rembourrés avec des coutures gris pâle. Cette thématique se répète sur la console centrale, alors que les autres surfaces se composent de plastique mat qui résiste vraisemblablement mieux à l’usure.

Le Nissan Murano Platine que j’ai testé ajoutait des insertions argentées sur le tableau de bord, les portières, la console basse, le pommeau du levier de vitesses et l’espace entre les 2 accoudoirs sur le couvercle de la console. Il y avait également une belle finition argent satiné sur les bouches d’air, le bloc central et la base du levier de vitesses. En prime, les montants de toit avant étaient recouverts de tissu et bien rembourrés, intégrant même des haut-parleurs d’aiguës pour le système audio Bose.

De superbes interfaces électroniques 
Devant le conducteur, on retrouve des cadrans joliment présentés, soit un tachymètre et un indicateur de vitesse analogique disposés de part et d’autre d’un affichage TFT multifonction de 7 pouces. Ce gros écran en couleur nous renseigne sur une foule de choses et on peut le contrôler à l’aide des boutons illuminés sur le volant. Ceux-ci permettent également de prendre des appels, d’activer la commande vocale, de programmer le régulateur de vitesse et de jouer avec la radio.

Sur le bloc central, Nissan nous fait cadeau de son meilleur système d’infodivertissement à ce jour, avec un écran de bonne dimension (8 pouces), des menus clairs et attrayants ainsi que des commandes tactiles conviviales. C’est bien sûr ici que s’affichent les cartes du GPS et les autres fonctions habituelles. L’écran fonctionne bien en général, mais il y a trop de reflets de lumière et manque donc de contraste. Ça reste un système multimédia très impressionnant qui plaira à la grande majorité des utilisateurs, surtout quand on constate sa vitesse d’exécution. La qualité sonore de la chaîne audio Bose (versions SL et Platine) est digne de mention elle aussi, tandis que la caméra de marche arrière fournit des lignes virtuelles qui nous aident à reculer dans les endroits restreints.

Par ailleurs, le climatiseur automatique bizone possède un affichage numérique facile à lire et les commandes de température juste en dessous permettent de régler le chauffage et/ou la ventilation pour les 2 occupants avant. Notons enfin qu’on accède à l’habitacle grâce à un capteur de proximité et que le V6 de 3,5 litres du Nissan Murano s’anime simplement en appuyant sur un bouton. 

Douceur et puissance sur la route 
La performance de ce moteur n’est pas super épatante, sauf si l’on compare avec les 4-cylindres de quelques compétiteurs, mais ses 260 chevaux et 240 livres-pied de couple coulent de manière particulièrement fluide. En fait, la douceur du V6 n’est surpassée que par celle de la boîte de vitesses Xtronic à variation continue.

Certains seront déçus de voir que le Nissan Murano 2016 n’est pas aussi sportif ni athlétique que son design racé le laisse croire. Oui, son accélération en ligne droite est amplement suffisante et son châssis équilibré lui confère une belle agilité, mais Nissan préfère se concentrer sur le confort pendant que sa division de luxe Infiniti s’occupe de la haute performance. Pour cette raison, la boîte Xtronic ne propose pas de sélecteurs manuels sur le volant ― de toute façon, je trouve ceux de Nissan peu stimulants, à part dans les 370Z et GT-R. Quoi qu’il en soit, le Nissan Murano 2016 remplit parfaitement sa mission première : transporter les couples au style de vie actif et les familles de taille moyenne dans le plus grand confort et style.

D’ailleurs, le Murano est l’un de mes utilitaires favoris en raison de ses sièges « zéro gravité » ultra confortables inspirés de la NASA (et garnis de cuir en version Platine). J’adore tout autant son roulement doux et sa bonne tenue de route, les jantes de 20 pouces et les pneus toute saison 235/55R20 de mon modèle d’essai aidant. À bien y penser, dans un monde contraint par les limites de vitesse et le trafic urbain, la performance du Murano ne déçoit aucunement.

Spacieux et extrêmement sécuritaire
Aussi spacieux et relaxant qu’il soit aux places avant, le Nissan Murano Platine 2016 procure un confort merveilleux à la 2e rangée, avec beaucoup de dégagement pour la tête, les épaules, les hanches et les jambes. Il y a un accoudoir rabattable avec porte-gobelets au milieu de la banquette, tandis que le dos de la console avant réunit un port USB et, dans le cas présent, les commandes pour les assises chauffantes aux places arrière extérieures.

Une autre bonne raison de louanger le Murano est son volume de chargement. Bien que les dossiers arrière soient divisés 60/40 au lieu d’incorporer une partie centrale articulée, on peut augmenter la capacité du coffre de 908 à 1 897 litres en les rabattant à plat. L’opération s’effectue à l’aide de leviers ou, encore mieux, en appuyant sur un bouton près du genou gauche du conducteur.

Tous les occupants jouissent par surcroît d’une sécurité remarquable, notamment grâce aux phares à DEL, au régulateur de vitesse adaptatif, au détecteur prédictif de collision frontale et au freinage automatique d’urgence. Ces systèmes de pointe ont permis au Nissan Murano 2016 d’obtenir la mention « Top Safety Pick+ » de l’IIHS aux États-Unis, mais seulement 4 étoiles sur 5 au terme des essais de collisions de la NHTSA. 

Incroyablement équipé pour le prix
Le Murano de base à traction coûte 29 998 $ et inclut plusieurs commodités luxueuses telles que des phares automatiques, des feux de jour et feux arrière à DEL, des rétroviseurs latéraux chauffants dont les boîtiers intègrent des clignotants à DEL, des poignées de portes chromées, des jantes de 18 pouces, un système d’accès sans clé avec bouton de démarrage, des plaques de seuil en inox, des cadrans électroluminescents Fine Vision, des sièges avant chauffants, une caméra de recul, la reconnaissance vocale, la téléphonie mains libres et la lecture audio en continu via Bluetooth, une fonction de message texte, NissanConnect avec navigation et applications mobiles, une chaîne sonore à 6 haut-parleurs, la radio satellite, un antivol, une aide au démarrage en pente, un système de surveillance de la pression des pneus et l’assortiment habituel de systèmes de sécurité active et passive (plus un coussin gonflable pour les genoux du conducteur).

La version SV (34 898 $) ajoute des phares antibrouillard, un volant chauffant gainé de cuir, un pommeau de levier de vitesses en cuir, un démarreur à distance, un siège du conducteur à 8 réglages électriques avec support lombaire ajustable, un toit ouvrant panoramique et un hayon assisté. De son côté, la SL (40 298 $) possède un rétroviseur intérieur à assombrissement automatique, un écran de visualisation du périmètre, une sellerie de cuir, un siège du passager avant à 4 réglages électriques, un éclairage d’ambiance réglable, une chaîne audio Bose à 11 haut-parleurs, un ouvre-porte de garage universel, des longerons de toit argentés, un système de surveillance des angles morts, une alerte de circulation transversale arrière, un rouage intégral de série et plus encore. 

Enfin, le Murano Platine (43 998 $) fait encore mieux avec des roues de 20 pouces, des phares à DEL, une colonne de direction à réglage électrique, des assises arrière chauffantes et les dispositifs de sécurité plus sophistiqués que j’ai mentionnés précédemment. La seule option ici offerte est la couleur de carrosserie, mon exemplaire étant peint en Rouge Cayenne (supplément de 135 $). 

La consommation d’essence du Nissan Murano 2016 m’a également satisfait. Au terme de ma semaine d’essai, j’ai enregistré une moyenne quasi identique aux cotes annoncées, soit 11,2 L/100 km en ville et 8,3 L/100 km sur l’autoroute avec la transmission intégrale (les modèles à traction affichent un rendement de 11,0 et 8,2 L/100 km, respectivement). Ce n’est pas si mal étant donné que le moteur n’emploie pas de technologies qui maximisent l’économie d’essence, par exemple l’injection directe, la cylindrée variable, l’arrêt/redémarrage automatique ou le freinage régénérateur.

Difficile de ne pas être impressionné 
Le nouveau Murano a beaucoup trop de style, de classe et de talent pour être relégué dans l’arène des VUS d’entrée de gamme. Comme je l’ai évoqué à maintes reprises, il se rapproche drôlement des modèles de luxe, ne manquant que quelques matériaux plus raffinés et une vraie performance de haut niveau. 

Ceci étant dit, si vous recherchez un utilitaire remarquablement équipé et ultra confortable avec du style à revendre et une bonne conduite, envisagez sérieusement le Nissan Murano 2016, surtout en version Platine.  

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Nissan Murano 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Nissan Murano 2016
Nissan Murano 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :K.Tuggay
Photos du Nissan Murano Platinum 2016