Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan NV2500 HD V8 SV 2012 : essai routier

Nissan NV2500 HD V8 SV 2012 : essai routier

L'univers industriel Par ,

Bienvenue dans le monde pas très glamour de l’ouvrier. Vous savez, le gars qui prévoit gravir l’échelle entrepreneuriale, mais qui, pour l’instant, doit se soumettre à la machine afin de payer les factures et parfaire son manque d’éducation.

Nissan NV2500 HD V8 SV 2012 vue 3/4 arrière
Le NV est construit sur la plateforme de la camionnette Titan. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)

À part décrocher un emploi dans un club vidéo sur le bord de la faillite, le boulot le plus sûr, c’est la livraison. On ne s’attend pas à ce que les paquets soient téléportés directement du fabricant à notre salon pour un bon bout encore, donc enfiler un uniforme brun ou jaune et rouge peut s’avérer une excellente façon de gagner un peu d’argent et de se faire du muscle en même temps.

Votre outil indispensable? Votre bagnole. En toute probabilité, vous passerez le clair de votre temps au volant d’un Ford Econoline, GMC Savana ou Chevrolet Express. Si vous êtes chanceux et bossez pour une entreprise éclairée, vous parcourrez peut-être la terre dans un Ford Transit Connect. Une boîte riche et super sophistiquée? Un Mercedes Sprinter. Et si vous êtes né avec un fer à cheval entre les fesses, peut-être même un Nissan NV 2012 flambette.

Bon, je vois que vous n’êtes pas dupe. Pas facile de s’emballer pour un véhicule industriel. J’ai passé un peu de temps avec ces modèles au fil des ans… en d’autres mots, j’en ai conduit un ici et là. À mon actif : une visite chez IKEA avec un Transit, deux déménagements avec un Sprinter, une couple de jours au volant d’un Econoline (tous des modèles neufs, soit dit en passant), et maintenant, un divan trimballé dans un NV.

« Qu’est-ce qu’elle a de si spécial, ta boîte blanche sur roues? » me demandez-vous. Honnêtement, pas grand-chose. Mais pour ti-gars livreur, le bon véhicule peut faire toute la différence. Quand il s’agit du nouveau NV, Nissan a fait preuve d’originalité (ou pas, c’est selon) et ça paraît… si on l’observe d’assez près. Je vous garantis que si vous apercevez un NV sur la route, vous n’en croirez pas vos yeux. « Et pourquoi donc? » Eh bien, le NV est construit sur la plateforme de la camionnette Titan, et son moteur n’empiète pas dans l’habitacle comme dans d’autres fourgons. Il en résulte deux choses.

Primo, le look si original du NV. Contrairement à ses rivaux, un long capot vient bousiller les proportions : le NV semble plus gros, plus trapu. Avec ses 6 111 millimètres en tout, il est en fait plus long que la version allongée de l’Econoline d’environ 10 cm. Secundo, et détrompez-vous, l’espace de chargement du NV avec toit standard n’est pas aussi généreux qu’on pourrait le croire. À 6 629 litres, il n’égale pas le volume de l’Econoline ordinaire qui s’élève à 6 734 beaux litres.

Nissan NV2500 HD V8 SV 2012 espace de chargement
À 6 629 litres, il n’égale pas le volume de l’Econoline ordinaire qui s’élève à 6 734 beaux litres. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)