Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan NV 2012 : premières impressions

Nissan NV 2012 : premières impressions

Au travail avec le Nissan NV Par ,

Miami, Floride – Mon petit frère, un électricien, est célèbre pour s’être un jour arrêté sur le bord d’une des autoroutes canadiennes les plus achalandées pendant l’heure de pointe… pour déverser le contenu de son cube afin de retrouver un tournevis tapageur coincé entre les boîtes à outils!

Le constructeur affirme que le NV est le fruit « des recherches les plus poussées de l’histoire de Nissan ». (Photo: Lesley Wimbush/Auto123.com)

Cette histoire me vient spontanément à l’esprit en regardant l’espace de chargement du nouveau Nissan NV, doté de belles étagères robustes. Épousant les murs droits du fourgon, elles ne laissent aucun espace inutilisé et nulle part à s’évader pour les tournevis errants!

L’an dernier, les véhicules industriels, soit les fourgons, camionnettes « Clipper », autobus et modèles à cabine, ont compté pour plus de 22 % des ventes mondiales de Nissan. Le Canada représente le dernier marché où Nissan percera dans ce segment, à l’aide d’un nouveau fourgon destiné à faciliter la vie du propriétaire de petite entreprise.

On a conçu le Nissan NV (pour « Nissan Van », original, n’est-ce pas?) à partir de zéro sur une période de six ans. Le constructeur affirme que le NV est le fruit « des recherches les plus poussées de l’histoire de Nissan ». Son public cible? L’entrepreneur ou le propriétaire de petite entreprise insatisfaits de ce que le marché leur propose actuellement. Le segment est minuscule : lorsqu’il débarquera ici en mars, le NV ne prendra l’offensive que contre les produits GM et Ford, détenteurs de 49 et 43 % du marché, respectivement, ainsi que le Sprinter de Mercedes avec sa part de 10 %. Bien que le marché des fourgons pleine grandeur ait essuyé tout un revers au cours de la récession, il semble reprendre du poil de la bête, et Nissan espère vendre 26 000 véhicules au Canada en 2011.

En associant le confort d’une camionnette et la commodité d’un fourgon, le NV se veut un bureau ambulant profitant de nombreuses petites innovations qui permettent d’économiser du temps précieux.

Construit sur un cadre industriel entièrement fermé, le NV se décline en trois modèles (1500, 2500 HD et 3500 HD) offerts en deux variantes : à toit standard, disposant de 6 629 litres de volume utile, et à toit surélevé (sur les modèles 2500 et 3500 uniquement), disposant de 9 149 litres.

Le NV peut tracter un maximum de 4 306 kg.

Deux motorisations l’animent, soit un V6 de 4,0 litres produisant 262 ch et 281 pi-lb de couple (issu du Frontier) et le même moteur qu’on trouve dans la camionnette Titan, un V8 de 5,6 litres développant 317 ch et 385 pi-lb de couple. Ils sont tous deux jumelés à une boîte automatique à cinq rapports.

Deux motorisations l’animent, soit un V6 de 4,0 litres produisant 262 ch et 281 pi-lb de couple ou un V8 de 5,6 litres développant 317 ch et 385 pi-lb de couple. (Photo: Lesley Wimbush/Auto123.com)