Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premières impressions: Nissan Sentra 2007

Premières impressions: Nissan Sentra 2007

Par ,

(Photo: Mathieu St-Pierre)
San Francisco, Californie. Par une journée pas très ensoleillée sur la Côte Ouest américaine, Nissan nous a présenté deux des modèles les plus importants de sa gamme 2007. La Sentra circule sur les routes depuis 25 ans déjà et plus de 250 000 exemplaires ont été vendus au Canada au fil de ces années. La nouvelle génération (6e) n'a rien à voir avec les précédentes, mais Nissan a conservé le nom pour les raisons ci-haut. Après les courtes présentations d'usage, nous avons pu passer aux choses sérieuses.

La Sentra 2007
La Sentra 2007 a l'air d'un croisement miniaturisé entre la Maxima et l'Altima. Ce n'est pas moi qui le dis mais bien les gens de Nissan. Les phares évoquent la 350Z, le capot est dessiné à la manière de la Maxima et les montants «C» sont directement inspirés de l'Altima. L'aspect le plus étrange de la nouvelle Sentra, c'est qu'elle arbore toujours la vieille calandre de Nissan. Les modèles de pré-production qui nous ont été fournis étaient bien assemblés et ils ne présentaient aucune faille
(Photo: Mathieu St-Pierre)
proprement dite. Malgré tout, je reste un peu déçu du design de la voiture; en effet, la nouvelle Sentra ne repousse pas les limites existantes et ne suscite pas les émotions autant que la Honda Civic ou la Mazda3. À l'intérieur, on remarque des matériaux plus doux au toucher et un espace accru à tous les niveaux. En fait, cet habitacle est le plus volumineux de la catégorie. Le levier de vitesses est maintenant positionné au bas du bloc central, à l'instar de la Honda Fit et de la Toyota Matrix. Comme le veut la norme de nos jours, la Sentra possède de série six coussins gonflables et des appuie-tête avant actifs.

Fait intéressant, la Sentra partage dorénavant sa plate-forme avec la Renault Megane. Cette dernière est une compacte réputée que produit le constructeur français et, si vous voulez savoir mon avis, je m'attends à ce que la Sentra soit tout aussi exemplaire sur la route. À peine quelques minutes après avoir commencé mon essai, j'ai pu apprécier le raffinement de sa conduite, l'amélioration de son comportement, le bon calibrage de sa direction assistée et le joli réglage de sa transmission Xtronic à variation continue.

(Photo: Mathieu St-Pierre)
Côté technique, la Sentra arbore un moteur MR20 à quatre cylindres de 2,0 litres qui développe 140 chevaux et 147 lb-pi de couple. La transmission manuelle à six vitesses peut être remplacée par ladite boîte Xtronic. La première est empruntée à Renault, tandis que la seconde est une variante reprogrammée de celle de l'Altima. Nissan a conçu la Sentra un peu comme un sac à dos pour transporter des effets personnels. Pour se faire, les ingénieurs ont augmenté le volume intérieur (supérieur à celui de l'Altima 1994-2001), incorporé une énorme boîte à gants et conçu une banquette arrière à dossier rabattable à plat. Ils ont aussi créé l'organisateur de coffre Drive-N-Hide afin de ranger les objets qui demeurent dans la voiture ou qui ont de la valeur. Par ailleurs, le porte-gobelets offre plusieurs ajustements, tandis que les compartiments de rangement sont abondants dans tout l'habitacle.