Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru Forester 2.5X groupe Commodité 2011 : essai routier

Subaru Forester 2.5X groupe Commodité 2011 : essai routier

Comme une élégante paire de chaussures orthopédiques Par ,

Le Subaru Forester 2011 se décline en six versions différentes, allant de rudimentaire à luxueuse, mais ne comptez pas sur Subaru pour vous les décrire ainsi. On vous dira plutôt comment le Forester 2.5X de base est bien équipé pour le prix, avec des sièges en tissu et une boîte manuelle ou automatique.

Au sommet de la gamme, la version 2.5XT Limited se démarque avec des commodités sophistiquées, telles qu'un système de navigation et une chaîne audio Pioneer comprenant une prise auxiliaire et un port USB.

Avouons quand même que le design du Forester 2.5 X a pas mal évolué par rapport à la génération précédente. (Photo: Subaru)

Design accrocheur
Le Subaru Forester 2.5X avec groupe Commodité ressemble drôlement aux autres. Il arbore des jantes en aluminium de 16 pouces au lieu de roues en acier avec enjoliveurs, mais c'est à peu près tout. Avouons quand même que son design a pas mal évolué par rapport à la génération précédente.

Fini le temps où il avait l'air d'une petite boîte carrée. Les concepteurs ont étiré le profil du Forester, lui donnant une allure plus équilibrée, tout en ajoutant quelques touches visuelles qui rendent l'ensemble accrocheur. Après ce à quoi Subaru nous a habitués, certains ont encore de la difficulté à croire qu'il s'agit d'un Forester.

Aménagement intérieur
En termes de style, l'habitacle manque un peu d'inspiration. Les sièges, recouverts de tissu, comportent 10 réglages électriques côté conducteur et quatre réglages manuels côté passager. L'instrumentation a été modernisée grâce à ce que la compagnie appelle « des cadrans luminescents en 3D aux contours métallisés ». Malgré leur prétentieuse description, ceux-ci s'avèrent attrayants et facilement lisibles dans n'importe quelles conditions.

Bluetooth fait partie de l'équipement de série au même titre que des commandes audio sur le volant. Par contre, on ne retrouve ni adaptateur multimédia, ni récepteur de radio satellite. Dans cette version, le second se vend comme une option installée par le concessionnaire.

L'instrumentation a été modernisée grâce à ce que la compagnie appelle « des cadrans luminescents en 3D aux contours métallisés ». (Photo: Charles Renny/Auto123.com)