Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

T-Rex 1400R 2008 : essai (vidéo)

T-Rex 1400R 2008 : essai (vidéo)

Véhicule sans compromis Par ,

Oubliez vos voitures survoltées et vos sportives vitaminées, la véritable puissance et les vraies sensations de conduite sur la route, c'est dans un T-Rex qu'on les retrouve. Ce n'est pas tellement la puissance brute, même si elle est abondante, qui rend cette mi-moto mi-voiture aussi passionnante à conduire.

Non, c'est plutôt la sensation qu'on ressent une fois installé derrière le volant, qui se rapproche davantage de la monoplace de course que de tout autre véhicule de série qui sillonne les routes.

Quelques versions du T-Rex dont la Silence à motorisation électrique.

Il faut dire que, en termes de puissance également, la T-Rex se défend. Grâce à son nouveau moteur Kawasaki de 1392 cc, elle est capable d'une accélération de 0 à 100 km/h (0 à 60 mi/h, selon les données du fabricant) inférieure à 4 secondes. Et même si je n'avais pas en main l'équipement nécessaire pour le valider, j'y crois sans peine : les départs sont fulgurants, et on ressent pleinement toute l'accélération qui nous écrase littéralement au fond de notre siège.

Monoplace en duo
Le T-Rex, c'est d'abord un exercice de design réalisé par Paul Deutschman qui a permis de créer un véhicule à deux places côte à côte capable d'exploiter toutes les qualités d'une moto. Malgré tout, la position de conduite est exceptionnellement rapprochée de celle d'une monoplace, et la proximité du moteur, à quelques centimètres derrière vous, vous permet de vibrer au son de chacune des révolutions de la machine.

Depuis la première génération, les améliorations apportées au design sont nombreuses. Le carénage a été considérablement modifié pour offrir plus de protection tout en ne nuisant pas à l'aérodynamisme du véhicule. Des entrées d'air placées en hauteur permettent aussi une meilleure alimentation du moteur. De nombreux accessoires ont également été modifiés, notamment les phares désormais similaires à ceux d'une voiture.

D'un strict point de vue ergonomique, l'entrée et la sortie ne sont certes pas les gestes les plus gracieux que vous poserez, mais une fois bien installé, vous profiterez du confort et de la maîtrise complète du véhicule que vous procure cette position unique. Vous pourrez cependant être aidé dans votre cheminement par un volant amovible, exactement comme dans une monoplace.

Même votre passager pourra apprécier la randonnée en tout confort et en toute sécurité, malgré quelques combinaisons de conduite plus extrêmes. Parlez-en aux quelques cobayes qui m'ont servi de passager lors de ma journée d'essai à l'Autodrome Saint-Eustache.

Aussi à l'aise sur route que sur piste.