Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota FJ Cruiser Off Road 2008 : essai routier

Toyota FJ Cruiser Off Road 2008 : essai routier

Un camion Tonka pour adultes Par ,

Même si on est un adulte responsable, on a le droit de s'amuser avec ses petits camions à l'occasion. Une chance qu'il y a encore des fabricants qui en vendent pour nous permettre de faire un retour temporaire en enfance. Le FJ Cruiser de Toyota est l'un de ces camions.

Il est fait pour jouer, mais est-ce qu'on peut également l'utiliser au quotidien ?

Le FJ Cruiser est loin d'être parfait, mais il y a beaucoup de raisons de l'aimer.

L'apparence du FJ

Avec son allure de brute, le Cruiser ne fait pas l'unanimité. On aime ou on n'aime pas, en vérité. Le FJ est un clin d'oeil au FJ40, un char d'assaut que Toyota a vendu pendant plus d'une décennie.

En réalité, ce que certains consommateurs ne semblent pas aimer du FJ Cruiser, c'est le fait que sa stature donne l'impression qu'il bousculera tout sur son chemin. Finalement, on apprécie davantage le FJ quand on est derrière le volant.

Un V6 musclé
Les 239 chevaux du 4-litres sont plus que suffisants pour déplacer le poids de près de 2 000 kilos du FJ. En effet, son couple de 278 livres-pied se manifeste tôt, ce qui permet des accélérations de 0 à 100 km/h sous les 8,5 secondes. De plus, on peut tirer jusqu'à 2 268 kilos (5 000 livres); alors, amenez-en des bateaux, des VTT et des roulottes.

En matière de consommation, je trouve ma moyenne de 13,5 litres aux 100 kilomètres plutôt acceptable.

Pour aller se salir dans la boue, le FJ compte sur un bon vieux boîtier de transfert qui permet de rouler sur le mode propulsion ou à quatre roues motrices. Et on devra se salir passablement avant de rester pris, c'est du moins ce qu'on a constaté durant le lancement médiatique du véhicule, il y a deux ans, et aussi durant un match comparatif que nous avons mis sur pied l'été dernier. Depuis la venue du FJ sur le marché, disons que le Jeep Wrangler a maintenant un adversaire de taille.

Mais malgré ses prouesses dans les sentiers, le Cruiser se débrouille fort bien sur la route également. Bon, ce n'est pas ce qu'il y a de plus confortable à long terme, mais la suspension s'adapte bien, que ce soit sur le pavé ou dans le bois. Le véhicule fait preuve d'une grande maniabilité.

Malgré ses prouesses dans les sentiers, le Cruiser se débrouille fort bien sur la route également.