Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Prius 2011 : essai routier

Toyota Prius 2011 : essai routier

De gadget à vraie voiture Par ,

La Prius de Toyota a défini la norme dans le segment des véhicules hybrides. En effet, la Prius a été le premier modèle présenté comme étant exclusivement un véhicule électrique assisté par un système de motorisation hybride. L’idée derrière une voiture hybride est d’avoir un moteur électrique capable d’aider le moteur à essence lorsque la demande en puissance augmente, ce qui permet de réduire la consommation de carburant.

Dans la motorisation de la Toyota Prius 2011, l’essence sert à alimenter un moteur à cycle Atkinson de 4 cylindres en ligne avec calage variable des soupapes. Celui-ci fonctionne en combinaison avec le moteur électrique, pour produire une puissance combinée de 134 ch.

Toyota Prius 2011 avant
L’évolution de la Prius l’a fait passer de petite nouveauté à belle voiture fiable équipée d’une foule d’options qui assureront votre confort. (Photo: Toyota)

L’utilisation adéquate du moteur électrique ne représente qu’une partie de ce que la Prius sait faire de mieux. Lors de la conception de la voiture, les efforts furent consacrés à perfectionner deux principaux aspects. Le premier fut la réduction de la taille du véhicule et l’amélioration de la fonctionnalité des contrôles électroniques du système hybride. Le comportement routier du véhicule a également subi d’autres améliorations.

Conduite plus agréable

Ici, l’amélioration du comportement du véhicule consiste en une meilleure intégration des moteurs électrique et à essence, étant donné que le transfert de puissance entre les deux s’effectue maintenant de manière presque parfaite.

Une autre fonction à laquelle on ne peut pratiquement rien reprocher est le freinage régénératif. Il est désormais possible de dire avec certitude ce qui se passe sous le capot simplement en regardant le joli petit diagramme de transfert de puissance qu’on affiche sur le moniteur couleur du véhicule.

Toutefois, les ingénieurs de Toyota n’ont pas négligé les autres faiblesses de la Prius; la récupération de chaleur provenant du système d’échappement en est le meilleur exemple. Il semble en effet que je ne sois pas la seule personne à penser que le système de chauffage de cette hybride était déficient : l’ordinateur le pensait aussi! Un nouveau système dirige donc le liquide de refroidissement dans un refroidisseur intermédiaire conçu pour capter la chaleur du tuyau d’échappement, ce qui réchauffe la voiture plus rapidement, soit d’environ 5 minutes. Toyota affirme que ce processus réduit les émissions plus rapidement, et, par le fait même, mon popotin se réchauffe aussi plus vite.

2011 Toyota Prius 3/4 arrière
L’amélioration du comportement du véhicule consiste en une meilleure intégration des moteurs électrique et à essence. (Photo: Toyota)