Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Sienna CE 2008 : essai

Toyota Sienna CE 2008 : essai

Par ,

Maximiser l'espace et le confort

À peu près tout le monde s'entend pour dire que les mini-fourgonnettes représentent le meilleur exemple d'optimisation de l'espace dans tout le domaine automobile. En effet, je ne connais aucun autre type de véhicule qui exploite autant à l'intérieur ce que ses dimensions extérieures lui imposent.

Longue de 5101 mm, la Sienna 2008 mesure seulement 95 mm de plus que la plus grande voiture de Toyota, l'Avalon. Pourtant, elle peut asseoir jusqu'à huit passagers, alors que l'Avalon n'offre que cinq places -- pas de banquette de troisième rangée, ni de sièges capitaines en deuxième rangée, ni d'espace pour ranger une glacière et y accéder en cours de route.

La mini-fourgonnette a toujours été reconnue pour sa polyvalence -- et avec raison.

Quand un acheteur arrive à regarder au-delà du design plus ou moins attrayant des mini-fourgonnettes, il découvre les incroyables possibilités qu'elles offrent. Certes, l'effervescence des VUS multisegments a porté un coup dur aux ventes des mini-fourgonnettes, entraînant l'abandon de modèles jadis très populaires comme la Ford Freestar, mais il reste quand même plusieurs exemplaires très polyvalents et très compétents sur le marché. La Sienna en fait certainement partie.

Recette inchangée pour 2008
La Sienna conserve essentiellement la même recette pour 2008, ce qui n'est pas une mauvaise chose. La génération actuelle a été lancée en tant que modèle 2004 et, depuis, elle a rendu de loyaux services à ses utilisateurs, leur offrant beaucoup d'espace et de fonctionnalité... à défaut d'un look inspirant.

De par leur forme, les mini-fourgonnettes partent avec un désavantage au niveau du style. Celle de Toyota a autant de mérite que n'importe quelle autre et, à certains égards, elle paraît même mieux. Bien sûr, on ne peut la qualifier de sexy ou d'accrocheuse. Oui, elle n'est pas désagréable à regarder, mais personne ne passerait plus de quelques minutes à l'admirer (malgré ce que laissent croire certaines publicités). Son design intérieur est tout aussi «banal», mais c'est bien là l'un des seuls reproches qu'on puisse adresser à l'habitacle.

L'instrumentation est bien disposée. Les commandes sont positionnées logiquement pour une manipulation intuitive, ce qui n'est pas toujours le cas de nos jours. La visibilité dont bénéficie le conducteur est remarquable et, dans un monde parfait, ce dernier jouirait d'un peu plus d'espace pour les jambes. Je m'en suis accommodé, mais c'était juste. Les personnes de plus grande taille auraient probablement des raisons de se plaindre, surtout si elles aiment se délier les jambes autant que moi.

Plusieurs apprécieront la disposition et la simplicité des commandes.