Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Jetta familiale Comfortline 2009 : essai routier

Volkswagen Jetta familiale Comfortline 2009 : essai routier

Bye-bye utilitaire sport ! Par ,

D'entrée de jeu, je dois admettre que les familiales n'ont jamais attiré mon attention, ni en en termes de style ni en termes de vocation. À quelques exceptions près, j'ai toujours considéré que la masse imposée à l'arrière par le coffre est trop importante pour intégrer l'arche et les roues. L'effet semble diminuer la grosseur des roues qui finissent par sembler sous-dimensionnées et amputer la voiture de toute sportivité relative.

La carrosserie camoufle certains éléments souvent visibles du côté la concurrence.

Outre le fait qu'il s'agisse d'une familiale, la voiture est agréable et reprend l'intégralité de la carrosserie de la berline, de l'avant jusqu'au pilier B. Les deux mêmes défauts demeurent : la calandre plongeante chromée qui s'expose aux éraflures et aux éclisses ainsi que la finition entre le capot et les phares. Si l'on oublie ces détails, le reste de la finition est toute germanique, donc sans reproche. L'assemblage est très bien réussi. La carrosserie camoufle certains éléments souvent visibles du côté la concurrence, le mécanisme des essuie-glaces, notamment.

L'intérieur est fidèle à la marque et propose une finition irréprochable. Bien que le style soit simpliste, les matériaux s'emboîtent à merveille pour former un tout vraiment bien réussi et solide. L'équipement de notre modèle d'essai était certainement réduit; il y avait bien l'ordinateur de bord affichant le kilométrage et la température, mais rien de sophistiqué. L'instrumentation est très bien placée et permet d'avoir une vue d'ensemble et un accès facile. Évidemment, l'éclairage bleu nocturne est repris pour l'instrumentation, et l'on a conservé le rouge orangé pour les autres commandes.

L'espace de chargement est vaste et bien placé. Par contre, les occupants avant sont un peu plus à l'étroit que ce à quoi l'on pourrait s'attendre. Les passagers arrière, eux, bénéficient d'un excellent dégagement pour la tête grâce à la ligne de toit surélevée du hayon.

Les sièges sont confortables et procurent un bon soutien sous les genoux. La fermeté des sièges est typique des voitures allemandes, et la Jetta ne fait pas exception. Toutefois, il est important de noter que le confort n'est jamais compromis, et que les assises permettent de longues heures de route sans courbatures. La position de conduite se trouve facilement grâce, entre autres, au volant télescopique. Le niveau sonore à bord est indigne. Les bruits de la route, des pneus et du moteur s'incrustent dans l'habitacle à un point tel que, pour entendre la musique, on doit substantiellement augmenter le volume de la radio.

L'intérieur est fidèle à la marque et propose une finition irréprochable.