Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen #PinkBeetle 2017 : essai routier

Volkswagen #PinkBeetle 2017 : essai routier

Ne la jugez pas trop vite Par ,

La Volkswagen #PinkBeetle arrive pour l’année-modèle 2017 en remplacement de la Beetle Denim. C’est aussi une façon de redonner un peu de vie à une voiture qui sera bientôt renouvelée. Très rose, cette édition spéciale incarne bien les valeurs de la Beetle, quand on y pense. 

Un mot-clic comme nom de modèle?
Eh oui, le nom officiel est « #PinkBeetle », avec le dièse. Voyez-vous, quand Volkswagen l’a exposée la première fois au Salon de l’auto de New York 2016, elle est tout de suite devenue une vedette sur les médias sociaux. Les dirigeants lui ont donc donné le feu vert.

L’objectif ici, comme je l’ai mentionné, est de jazzer un modèle en perte de vitesse. En passant, la couleur de peinture de la #PinkBeetle s’appelle officiellement « fuchsia métallisé », comme si Volkswagen aimait l’idée d’une voiture rose, mais sans l’avouer ouvertement. Quand on la regarde, on voit plus un bolide de la SEMA qu’un char de Barbie, si vous me comprenez. C’est une bonne chose, car si la compagnie espère vendre les 200 exemplaires qu’elle fabrique (100 coupés et 100 cabriolets), un vrai rose pastel aurait peut-être été trop dur à avaler, même pour les acheteurs de Beetle les plus funky.

À l’intérieur, c’est un peu différent, le rose étant moins présent. Le classique motif de sièges à carreaux rendu célèbre par la GTI se retrouve ici, sauf qu’au lieu de combiner du rouge avec du noir et du gris, le premier se voit remplacé par du rose. Le ton est un peu plus clair dans l’ensemble également. Puis, comme dans toute Beetle, il y a des garnitures de couleur assortie à la carrosserie sur le tableau de bord, les portières, le contour des bouches d’air et le volant. Pas de doute, on est bien assis dans une #PinkBeetle! 

Quel genre d’équipement possède-t-elle?
La Volkswagen #PinkBeetle 2017 se base sur la Beetle Trendline et ajoute des roues exclusives de 18 pouces, des phares au xénon, un climatiseur à 2 zones, la compatibilité avec Android Auto et Apple CarPlay ainsi qu’une chaîne audio Fender à 8 haut-parleurs et caisson d’extrêmes graves. Dans le cas du coupé, il faut débourser un supplément de 6 900 $ à l’achat; pour le cabriolet, c’est 3 500 $ de plus. Ce dernier comprend aussi un système de surveillance des angles morts et un plus grand écran multimédia.

Sachez que la majorité de ces ajouts sont également disponibles avec la Beetle Classic moyennant un extra de 3 450 $. C’est génial de voir qu’on peut acheter une édition spéciale sans payer vraiment plus cher qu’un modèle ordinaire comparable, surtout si l’on pense à la décapotable.

La conduite est donc similaire?
En effet et c’est une bonne chose. La Volkswagen #PinkBeetle emploie un moteur turbo à 4 cylindres de 1,8 litre qui développe 170 chevaux — le même que dans plusieurs autres modèles Volkswagen et l’un des meilleurs de l’industrie en ce moment.

Le constructeur allemand s’y connaît en petits moteurs turbocompressés et la #PinkBeetle s’avère rapide au décollage, même avec la boîte automatique DSG. Sur l’autoroute, elle file assez en douceur. Par surcroît, le son du moteur se fait bien sentir; un peu particulier, il me rappelle le bon vieux 5-cylindres d’Audi. Ça, c’est quand on appuie à fond sur la pédale, bien sûr; autrement, la #PinkBeetle va davantage bourdonner que rugir.

Bon, j’imagine que la plupart des gens qui achètent une Beetle — en version #Pink ou autre — ont des priorités plus importantes que le son du moteur, par exemple un habitacle spacieux. Ici, l’écart entre la colonne de direction et les jambes du conducteur est tellement grand que je ne sais pas pourquoi Volkswagen a choisi d’installer un volant à base plate, comme dans une voiture sport; avec autant d’espace, j’y aurais vu plutôt un gros volant d’autobus, pour vous donner une idée. C’est quand même une touche cool et, on le sait, c’est dans la nature de la Beetle d’être cool. 

D’autres acheteurs veulent un bon système audio et la Volkswagen #PinkBeetle 2017 les satisfera avec sa chaîne Fender haut de gamme, qui livre un son riche et clair même avec le toit baissé. Bien que l’infographie à l’écran ne soit pas la plus moderne, le système est facile à utiliser et rapide d’exécution, tandis qu’Apple CarPlay et Android Auto s’intègrent naturellement. De toute façon, le rose métallisé qui entoure l’écran nous distrait un peu des menus démodés.

Enfin, les acheteurs de #PinkBeetle recherchent sans doute un bon comportement routier. Après tout, ce genre de voiture sert habituellement en ville, là où il faut éviter des obstacles comme des nids-de-poule, trous d’homme, dos-d’âne et plus encore. Bonne nouvelle : la Beetle repose maintenant sur la plateforme de la Jetta et non plus celle de la Golf. L’empattement plus long entraîne moins de sautillement qu’avant.

D’autre part, le centre de gravité est un tantinet plus bas et, parce que Volkswagen a le don de fabriquer des voitures agiles, la #PinkBeetle se débrouille bien aussi sur les routes sinueuses. Certes, le roulement est moins stable quand on conduit la décapotable, mais ce n’est pas aussi frappant qu’avec d’autres coupés dont on a séparé le toit pour les transformer en cabriolets. Le poids relativement léger de la Beetle à la base aide également.

Mais quand même, pourquoi rose?
Volkswagen répète que la Beetle est une voiture conçue pour ceux qui désirent passer un message, que ce soit par rapport à leur style de vie, à leurs goûts en matière de mode, à leur époque préférée, etc. Pour que le message soit bien clair, rien de tel qu’un modèle comme la #PinkBeetle.

Est-elle faite pour moi, Dan Heyman? J’avoue que ça ne m’a pas dérangé de la conduire pendant une semaine, mais si je magasinais personnellement pour une Beetle hors de l’ordinaire, je choisirais la Beetle Dune. Cette dernière n’est pas aussi rare, je sais, mais elle possède un peu plus de virilité et de muscle, combinant joliment l’aspect sportif (avec des éléments graphiques de type Beetle GSR) et la robustesse (avec de plus larges roues et des parechocs plus massifs). 

Quoi qu’il en soit, je suis persuadé que Volkswagen n’aura pas de misère à vendre tous les 200 exemplaires de la #PinkBeetle. 

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Volkswagen Volkswagen #PinkBeetle 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Heyman
Photos de la Volkswagen #PinkBeetle 2017