Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Routan 2009 : premières impressions (vidéo)

Volkswagen Routan 2009 : premières impressions (vidéo)

Sauce allemande Par ,

Quand une entreprise constate que 15 % de sa clientèle quitte ses salles d'exposition en raison de l'absence d'un segment de marché, elle doit se tourner vers une alternative et vite. C'est ce que l'entreprise de Wolfsburg a constaté depuis quelques années : l'absence d'une fourgonnette dans sa gamme de produits.

À la vue de la nouvelle Routan, on remarque immédiatement qu'on est en terrain connu.

Incapable de produire sa propre fourgonnette dans un délai très restreint et, surtout, à prix raisonnable, Volkswagen s'est donc tournée vers la reine incontestée du marché, Chrysler, pour concocter un nouveau véhicule à saveur allemande. Comment prendre un produit tout ce qui est le plus américain pour en faire un véhicule supposément à saveur allemande ? C'est simple, on ajoute de la sauce pour changer le goût.

À la vue de la nouvelle Routan, on remarque immédiatement qu'on est en terrain connu; sans lui ressembler, l'affiliation à la Chrysler Town & Country se cache difficilement. Dans les faits, elles n'ont que les portières et le toit en commun; c'est la silhouette qui en fait des soeurs. Tous les autres panneaux de la carrosserie sont exclusifs à la Routan, et c'est tant mieux. Les lignes sont clairement plus dynamiques pour ne pas dire agressives. Reprenant la majorité des éléments visuels de la marque, la Routan se distingue par ses lignes vraiment allemandes.

L'attitude d'une voiture allemande n'est définitivement pas celle d'une américaine, donc les ingénieurs de Volkswagen ont ajouté un peu de piquant à la sauce pour mieux définir la personnalité. Même si la finition est un peu plus élaborée, il reste encore du travail à faire : par exemple, l'ajustement des pare-chocs laisse un peu à désirer. Dans l'ensemble, c'est correct, mais sans plus; l'intérieur jouit d'une finition supérieure aux modèles équivalents de Chrysler.

Ayant retravaillé plusieurs éléments dont la suspension, le comportement routier est plus dynamique. Les barres de stabilisation antiroulis ont été retravaillées pour maximiser, dans une certaine mesure, l'agrément de conduite. Le confort routier est très agréable. Les sièges capitaines de 2e rangée sont amovibles et leur dossier se replie à plat pour maximiser l'espace utilitaire. Malheureusement, contrairement aux autres Volkswagen, le volant n'est pas télescopique.

L'intérieur jouit d'une finition supérieure aux modèles équivalents de Chrysler.