Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le BMW X7 M50i 2020 : 10 choses à savoir

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Il y a moins d’un an, durant la présentation nord-américaine de son nouveau X7, BMW jurait presque qu’il n’y aurait pas de version M Performance. Or, qu’allons-nous détailler ensemble ? Hé oui, un X7 M50i !

Voici donc 10 choses à savoir au sujet du BMW X7 M50i 2020.

# 1 - Parlons dollars
Le prix de détail suggéré du X7 M50i est de 114 050$ mais la facture finale de mon tank d’essai était 134 700$. J’ai donc étrenné plus de 20 000$ d’options, soit deux individuelles et trois groupes. Les solos : une sono Diamond de Bowers & Wilkins (plutôt que Harman Kardon) coûtant 4 900$ et une couleur dite « amétrine » (une pierre souvent violette) qu’on a métallisée moyennant 1 000$.

Pour 2000 $, le groupe « Assistant de conduite avancé » réunit sans surprise les aides électroniques usuelles. Pour 4750 $ de plus, le groupe « Conduite dynamique » fait intervenir deux gadgets intéressants : la « direction active intégrale », i.e. les roues arrière directionnelles, pratiques pour se stationner, et le « système de confort actif de la conduite avec aperçu de la route » (ouf !), un machin emprunté à Rolls-Royce (même proprio) qui agit sur la transmission Steptronic à 8 rapports et la suspension en prédisant l’état de la route et du trafic grâce au radar et au système de navigation.

Enfin, pour 8000 $ supplémentaires, on rehausse le luxe, certes, mais avec des gâteries déjà vues ailleurs, comme le cuir supérieur ventilé et « masseur » pour le conducteur et son passager. À vrai dire, parmi les neuf items composant ce kit, seulement trois sortent un peu de l’ordinaire, soit des accents de cristal Swarovski (Orrefors chez Volvo), le parfumeur logé dans le coffre à gants (M-Benz aussi) et l’enregistreur BMW Drive (comme la boîte noire d’un avion).

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Photo : BMW

# 2 - Au menu de M Performance
Le X7, assemblé à Spartanburg (Caroline du Sud), a droit à une version M Performance depuis la fin de 2019 (le X5 aussi, soit dit en passant). M Performance, ce n’est pas un bolide M mais ça le frôle. Un entre-deux.

Le X7 M50i peut ainsi boucler le 0-100 km/h en 4,6 secondes grâce à une version améliorée du V8 bi-turbo 4,4L. Il développe 523 chevaux et 553 lb-pi de couple, une augmentation de 67 chevaux et de 74 lb-pi par rapport au modèle régulier.

Compte tenu de sa traction intégrale xDrive et de son poids à vide (sans conducteur ni bagage) de 2436 kg, impressionnant ! Mais guère économe à la pompe. Pour cela, rabattez-vous plutôt sur le X7 doté du V6 3,0 litres de 340 chevaux.

Enfin, M Performance signifie aussi un différentiel, un échappement et une suspension à calibrage spécifique.

Photo : BMW

# 3 - La conduite
Malgré cet arsenal athlétique, allez-vous vraiment piloter ce mastodonte comme une Z4 ? BMW a beau savoir concocter depuis des lunes l’une des meilleures communications entre conducteur et route, elle ne peut pas transformer un éléphant en ballerine. Malgré ses outils de sprinter, ce X7 fournit des balades ouatées et il faut être bien téméraire pour s’en éloigner.

Selon qu’il est équipé de pneus toutes saisons ou d’été haute performance, sa vitesse de pointe est électroniquement limitée à 210 ou 250 km/h. Ce qui ne devrait pas tant changer votre vie sur la 20 entre Québec et Montréal…

Pas le BMW X7
Photo : BMW
Pas le BMW X7

# 4 - Pour tirer
La capacité de remorquage n’a pas grimpé ou diminué parce qu’il s’agit d’une version M Performance. Avec le bon attelage optionnel, vous pourrez tracter 3400 kg (7500 lb).

Le X7 tirant... rien
Photo : BMW
Le X7 tirant... rien

# 5 - Quatre pattes intelligentes
Sur chemin sans souci, la traction intégrale xDrive transmet 100% du couple aux roues arrière pour un démarrage fulgurant. Et si le système doit modifier la vitesse de rotation d’une des roues pour optimiser l’adhérence, il verrouille le différentiel arrière.

Photo : BMW

# 6 - Hauteur modulable
La suspension adaptative M du X7 M50i est pneumatique. Elle permet d’abaisser l’assiette de 20 mm en mode Sport ou lorsqu’on file à plus de 72 km/h. Au contraire, si vous amenez le X7 faire joujou hors route, vous pouvez hausser la garde au sol de 40 mm, elle qui se situe normalement à 221 mm (1 mm de plus que la Subaru Crosstrek).

Photo : BMW

#7 - Bien chaussé
On ne se lasse pas d’admirer les étriers peints en bleu des freins M Sport et ornés du logo M. De série, des roues de 22 po, dont des énormes 315/35R22 à l’arrière (275/40R22 à l’avant). En option : des 22 po bicolores et des 21 po avec pneus toutes saisons, sûrement plus doux.

Photo : BMW

# 8 - Côté allure
Esthétiquement, la touche M procure des pare-chocs avant dotés d’une volumineuse trappe d’aération (meilleur refroidissement) et des bas de caisse sculptés. À l’intérieur : un volant, un sélecteur de vitesse, des surpiqûres et une garniture de pavillon qui, grâce à des logos et/ou des teintes spéciales, nous rappellent l’exclusivité du modèle.

Photo : BMW

# 9 - Par rapport à la Série 7 à empattement long
Croyez-le ou non, le X7 est plus court de 103 mm en longueur (5165 vs 5268). Mais avantage X7 pour la largeur (par 98 mm) et définitivement pour la hauteur (325 mm). Enfin, l’empattement du X7 M50i se situe à mi-chemin entre ceux de la limousine Série 7 régulière et allongée.

Pas le BMW X7
Photo : BMW
Pas le BMW X7
Le BMW X7
Photo : BMW
Le BMW X7

# 10 - Des heures de plaisir !
Les 6 ou 7 places (selon 2 ou 3 au centre) du X7 sont toutes assistées électriquement. Et on ne parle pas seulement ici de avance/recule. Par exemple, un bouton près de l’appuie-tête du fauteuil latéral droit de la rangée médiane (vous me suivez ?) permet de littéralement soulever et plier le trône du passager à l’avant.

Dans la soute (capable de gonfler à 2120 litres), on contrôle du bout du doigt les dossiers arrière et centraux pour s’offrir un plancher totalement ou partiellement plat. La familiarisation de toutes les positions exige beaucoup de pratique !

Photo : BMW

Maintenant que nous avons fait connaissance avec la version M Performance du X7, patientons pour sa variante hybride et, qui sait, enfichable, même si bien sûr BMW ne veut rien confirmer…

Restez à l’affut également pour notre essai routier complet du BMW X7 M50i 2020, à venir dans les prochaines semaines.