Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

24 heures du Mans - Final: Audi trop fort pour Peugeot

24 heures du Mans - Final: Audi trop fort pour Peugeot

Par ,

L'expérience de l'écurie Audi l'a finalement emporté sur les performances pures des Peugeot 908, ce week-end, à l'occasion de la 76e édition des 24 heures du Mans.

Après avoir signé les trois meilleurs temps des qualifications, les Peugeot 908 s'étaient rapidement envolées en tête. Mais la voiture de tête allait rapidement rencontrer des ennuis de boîte de vitesse qui lui coûtait sept tours aux puits. La n°9 héritait du commandement, mais devait elle aussi stopper pour changer de museau.

Audi récupérait la première place en fin d'après-midi, samedi, avec l'équipage Kristensen-McNish-Capello. Toutefois, la troisième Peugeot, celle de Jacques Villeneuve (avec Gene et Minassian) reprenait la tête à la tombée de la nuit.

Mais à la faveur des ravitaillements, et d'un relais exceptionnel de Kristensen au petit matin, sous la pluie, l'Audi n°2 reprenait la première place. Les Peugeot n°9 et n°8 n'étaient pas loin, et se livraient elles-mêmes une bataille fratricide. Klien partait même à la faute, et perdait sa deuxième place.

Dimanche matin, il pleut, et Audi est solidement installé en tête. Toujours dans le même tour, les pilotes de la Peugeot n°9 n'allaient pas ménager leurs efforts pour revenir. Villeneuve, Gene et Minassian se relayaient pour tenter de rattraper leur retard, mais l'expérience des leaders se révélait décisive dans ces conditions piégeuses.

A deux heures de la fin de course, Peugeot tentait un dernier pari, en lançant Minassian en piste avec des pneus slicks, car la piste s'assèche à plusieurs (rares !) endroits. Le Français joue les équilibristes, part à la faute à plusieurs reprises, et doit se résigner : Audi triomphe pour la huitième fois au Mans.

Après une dernière frayeur toutefois, alors que Kristensen part en tête-à-queue après avoir percuté une LMP2 à laquelle il prenait un tour. Grosse angoisse chez Audi, mais plus de peur que de mal pour le Danois, qui repart sans problème.

Comme l'an passé, Jacques Villeneuve termine second, et c'est une autre 908, celle de Montagny-Klien-Zonta, qui complète le podium.

L'Audi des « jeunes » Premat-Luhr-Rockenfeller devance la Peugeot 908 de Sarrazin-Lamy-Wurz, peut-être les plus rapides du week-end, mais touchés dès le début par la mécanique.

La troisième Audi termine 6e, c'est celle de Biela-Pirro-Werner, les vainqueurs de l'édition 2007.

Derrière, la première LMP1 « essence » est la Pescarolo de Primat-Tinsau-Tréluyer. En LMP2, la Porsche RS Spyder hollandaise du VM Motorsport remporte une victoire de catégorie plutôt facile.

En GT1, victoire finale de l'Aston Martin officielle de Brabham-Turner-Garcia, qui bat une nouvelle fois les Corvette officielles dans cette épreuve. Celle de Ron Fellows termine seconde de la catégorie, devant celle de ses équipiers.

Enfin, triomphe Ferrari en GT2, avec la victoire de F430 du Risi Competizione devant celles du BMS Scuderia Italia et du Farnbacher Racing.
Gallerie de l'article