Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

24 Heures du Mans: L'Audi hybride en pôle position

24 Heures du Mans: L'Audi hybride en pôle position

Par ,

Pour la première fois dans l’histoire des 24 Heures du Mans, un véhicule hybride s’élancera de la pôle position, grâce au meilleur temps signé par André Lotterer au volant de son Audi R18 e-tron.

Après avoir signé le meilleur temps lors de la première qualification du mercredi soir, Lotterer avait été devancé par Loïc Duval sur son Audi R18 Ultra diesel lors de la seconde séance du jeudi après-midi.

Mais le pilote allemand abaissait à son tour le chrono dès le début de la troisième et dernière séance du jeudi soir, en battant le temps de son équipier de près de deux secondes.

WEC Audi e-tron quattro
Audi e-tron quattro. (Photo: Audi Motorsport)

Plus personne n’allait battre ce chrono, mais les Toyota se sont montrées menaçantes jusqu’au bout, Anthony Davidson signant le deuxième meilleur chrono de la séance dans les tous derniers instants, avant de voir son ultime tentative avortée après avoir été gêné par l’Audi R18 e-tron hybride de Tom Kristensen.

Au cumul des trois séances, Audi monopolise la première ligne sur la grille de départ, la R18 e-tron hybride de Lotterer, Fassler et Treluyer (les vainqueurs de l’édition 2011) devançant l’Ultra diesel de Gene, Dumas et Duval.

La Toyota TS030 hybride de Davidson, Buemi et Sarrazin, accidentée mercredi après-midi, s’élancera du troisième rang aux côtés de la deuxième Audi R18 hybride pilotée par les expérimentés McNish, Capello et Kristensen. La Toyota de Wurz, Lapierre et Nakajima partira cinquième devant la seconde Audi R18 Ultra diesel de Jarvis, Bonanomi et Rockenfeller.

WEC Toyota TS030
Toyota TS030. (Photo: WRi2)

Du côté des prototypes LMP1 « essence », la HPX ARX-Honda du Strakka Racing a conservé l’avantage malgré le retour en force des deux Lola B12/60-Toyota de l’écurie Rebellion. La Dome-Judd engagée par Henri Pescarolo se classe 10e, après avoir été accidentée dans la dernière séance avec Seiji Ara au volant.

En LMP2, le meilleur temps revient à l’ORECA-Nissan ADR de Martin, Charouz et Graves. La DeltaWing, qui évoluera hors classement, a signé le 29e temps au général, au milieu du peloton des LMP2.

WEC DeltaWing
DeltaWing. (Photo: Highcroft Racing)

En GTE Pro, après la domination de l’Aston Martin Vantage officielle lors des premiers essais, c’est finalement la Ferrari F458 du Luxury Racing, avec Makowiecki, Melo et Farnbacher, qui a signé la pôle position de la catégorie. Enfin, avantage Porsche en GTE Am avec le meilleur temps obtenu par la 997 GT3 RSR du Flying Lizard avec Neiman, Pilet et Pumpelly.

Après la journée du vendredi consacrée à la parade des pilotes au centre-ville du Mans, le départ de la course sera donné samedi à 15 h, heure locale.


La grille de départ des 80e 24 Heures du Mans :

1. Lotterer/Fassler/Treluyer (Audi R18 e-tron) – Audi Joest - 3'23"787 (1er LMP1)
2. Gene/Dumas/Duval (Audi R18 Ultra) – Audi Joest - 3'24"078
3. Davidson/Buemi/Sarrazin (Toyota TS 030 Hybrid) – Toyota - 3'24"842
4. McNish/Capello/Kristensen (Audi R18 e-tron) – Audi Joest - 3'25"433
5. Wurz/Lapierre/Nakajima (Toyota TS 030 Hybrid) – Toyota - 3'25"488
6. Jarvis/Bonanomi/Rockenfeller (Audi R18 Ultra) – Audi North America - 3'26"420
7. Leventis/Watts/Kane (HPD ARX-Honda) – Strakka - 3'29"622
8. Prost/Jani/Heidfield (Lola B12/60-Toyota) – Rebellion - 3'29"837
9. Belicchi/Primat/Bleekemolen (Lola B12/60-Toyota) – Rebellion - 3'31"866
10. Minassian/Ara/Bourdais (Dome-Judd) – Pescarolo - 3'33"066
(…)
14. Martin/Charouz/Graves (Oreca-Nissan) – ADR - 3'38"181 (1er LMP2)
(…)
29. Franchitti/Krumm/Motoyama (DeltaWing-Nissan) – Highcroft - 3'42"612 (1er NT)*
(…)
34. Makowiecki/Melo/Farnbacher (Ferrari 458) – Luxury - 3'55"393 (1er GTE Pro)
(…)
39. Neiman/Pilet/Pumpelly (Porsche 997) – Flying Lizard - 3'57"606 (1er GTE Am)
etc.
(56 voitures au départ)

* Nouvelle Technologie (voiture évoluant hors classement officiel)