Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

7 étapes pour un véhicule vert qui plaira à Mère Nature

7 étapes pour un véhicule vert qui plaira à Mère Nature

Par ,

Tel que rapporté par Car Care Canada

Ottawa — Avril est le mois de la Terre au Canada et, en tant qu’automobiliste, vous pouvez avoir un impact positif tout en sauvant de l’argent. Que votre véhicule soit neuf ou usagé, petit ou gros, il existe plusieurs façons de l’entretenir en vue d’en faire un moyen de transport économique et peu polluant ce printemps, cet été et tout le reste de l’année, selon le Conseil Entretien Auto.

En appliquant de simples trucs d’entretien préventif, vous pouvez réduire votre consommation et vos émissions pour ainsi contribuer à protéger l’environnement et garder plus d’argent dans vos poches.

photo: Jupiter Images

Étape 1 : Pensez propreté
  •  Les produits que vous utilisez pour laver et entretenir votre véhicule devraient être non dommageables pour l’environnement. Consultez les étiquettes pour vous assurer qu’il s’agit de produits certifiés écologiques.
  •  Ne versez pas d’antigel ou tout autre liquide pour auto dans les égouts, les drains pluviaux ou le sol. Apportez-les plutôt chez un recycleur certifié.
  •  L’huile à moteur vidangée doit également être disposée de manière écologique. Un seul litre peut s’étendre sur toute la surface d’un terrain de football! De même, une seule goutte d’huile peut contaminer 25 litres d’eau!
  •  Changer l’huile et le filtre à l’huile selon la recommandation du fabricant de votre véhicule est l’un des meilleurs moyens d’assurer le bon fonctionnement du moteur.
Étape 2 : Ne négligez jamais l’inspection
Un moteur bien réglé optimise l’équilibre entre puissance et économie de carburant tout en minimisant les émissions polluantes. De nos jours, une bonne inspection inclut : la batterie, la recharge et le démarrage, les composantes mécaniques, l’électronique (dont les dispositifs de contrôle), l’allumage, l’alimentation de carburant et l’échappement. Votre consommation peut s’abaisser de 4 % (en moyenne) à la suite d’une vérification en bonne et due forme. En corrigeant un trouble majeur, par exemple un capteur d’oxygène défectueux, la consommation peut même diminuer de 40 %.

Étape 3 : Faites inspecter les bougies
Un véhicule peut comprendre 4, 6 ou 8 bougies d’allumage qui créent jusqu’à 2 millions d’étincelles par 1000 kilomètres. Il en résulte une érosion thermique, chimique et électrique importante. Une bougie sale entraîne de plus un mauvais allumage et, en conséquence, un gaspillage de carburant.

photo: Jupiter Images