Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une avancée technologique de Bosch pourrait sauver le moteur Diesel

La nouvelle technologie pourrait redonner vie au moteur diesel Par ,

L’équipementier Bosch a annoncé que ses ingénieurs avaient mis au point un nouveau système d'échappement qui réduit les émissions polluantes bien au-delà des limites qui seront exigées à compter de 2020. L'avancée pourrait permettre aux manufacturiers d'éviter l'interdiction de vendre des véhicules pourvus de ce type de motorisation sur le sol européen.

En fait, la compagnie prétend que c'est l'avenir du moteur diesel qui pourrait être assuré; la déclaration est majeure et d'importance.

Au fil des décennies, les constructeurs automobiles ont eu recours au gazole pour aider l'industrie à se conformer aux limites d'émissions de CO2, un des facteurs responsables du réchauffement climatique. Cependant, les moteurs diesel émettent de l'oxyde d’azote qui contribue à la création du smog, un problème qui affecte les grandes villes.

Le procédé mis au point par Bosch permettrait une gestion optimale de la température du système d'échappement, ce qui aurait pour effet de réduire les émanations d'oxyde d’azote à un dixième seulement de ce que la loi autorise.

 Cette avancée va permettre d'amener le débat sur le moteur diesel ailleurs et souhaitons-le, vers une conclusion. »

- Volkmar Denner, chef de la direction de Bosch

Rappelons que cette entreprise allemande est celle qui fournit aux fabricants le plus de quincaillerie en lien avec l'approche diesel. Depuis le scandale Volkswagen de 2015, la firme travaille vigoureusement pour trouver une solution susceptible de sauver la technologie et les dizaines de milliers d'emplois qui y sont reliés. Depuis quelques années, les consommateurs boudent de plus en plus les mécaniques diesel. Leur confiance en a pris un coup et les lois dans certaines villes (Londres et Paris, notamment) imposent des restrictions de plus en plus sévères quant à leur utilisation.

Reste à voir comment tout ça va se dessiner au cours des prochains mois. Si les affirmations de Bosch concernant leur trouvaille s'avèrent véridiques, le moteur diesel pourrait effectuer un retour en force. Cependant, il faut se rappeler que Bosch avait été reconnue coupable en raison de son rôle dans le scandale Volkswagen. Si le fabricant allemand a triché, la firme d'ingénierie avait été complice dans le développement du logiciel qui permettait aux mécaniques de déjouer les tests de pollution.

Volkmar Denner a réitéré le fait que son entreprise coopérait pleinement avec les autorités concernées. Il a aussi invité toutes les instances à plus de transparence avec les tests d'émissions polluantes, que ce soit pour les moteurs Diesel ou pour les véhicules électriques, afin de mesurer l'impact réel sur la qualité de l'air et de l'environnement.

Nous allons donner à Bosch le bénéfice du doute; l'entreprise ne peut se permettre une autre tache à son dossier.

Et si la technologie promise livra la marchandise, le débat qui suivra promet d’être fort intéressant.