Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le Ford Escape échoue à un test de collision

Les tests menés par l'IIHS indiquent que le passager avant est à risque lors d'une collision frontale Par ,

Lors de l'achat d'un véhicule, l'un des critères les plus importants aux yeux des consommateurs a trait à la sécurité. Les règles en la matière sont devenues plus sévères au fil des années, ce qui représente une excellente chose. Les constructeurs doivent se conformer à des normes strictes; il en va de soi. Ainsi, chaque véhicule commercialisé doit passer avec succès les épreuves de collisions qu'on lui fait subir.

L'IIHS (Insurance Institute for Highway Safety) réalise chaque année une quantité impressionnante de tests de collisions et attribue des mentions selon que les produits essayés réussissent ou échouent ces derniers.

Règle générale, les notes obtenues vont de « passables » à « bonnes ». Les échecs, auxquels on attribue la mention « faible », sont devenus plus rares.

Voilà pourquoi la nouvelle de cette semaine concernant la Ford Escape fait la manchette. Le populaire VUS de la marque, l'un des plus vendus de sa catégorie, a lamentablement failli à l'un des tests concoctés par l'IIHS. Ce dernier se concentrait sur la sécurité du passager avant. La collision reproduite simule un contact avec une infime partie du faciès, comme dans le cas d'une incident avec un poteau, le coin d'un arbre ou un autre véhicule. La note obtenue par le Ford Escape, « Poor », est la pire imaginable. Les experts de l'IIHS ont remarqué qu'en de nombreux endroits, des sections avaient pénétré dans l'espace occupé par le passager. C'est entre autres le cas du pilier A. Aussi, le rideau gonflable ne s'est jamais montré le bout du nez.

Photo : IIHS

Ce qui est ironique et triste du coup, selon les responsables de l'IIHS, c'est qu'en 2017, Ford a décidé de renforcer le côté du conducteur pour que le véhicule réussisse l'essai haut la main, mais pas celui du passager.

« Les manufacturiers ne devraient pas couper les coins ronds lorsque vient le temps de protéger le passager avant », a mentionné Becky Mueler, une des ingénieures de l'institut qui a aidé à concevoir le test échoué par l'Escape.

Chez Ford, on a répondu en disant que la sécurité était « une des priorités les plus importantes » de la compagnie. Signalons que tous les autres essais conduits sur l'Escape ont été réussis avec succès.

Dans la catégorie à l'intérieur de laquelle l'Escape évolue, les VUS compacts, ce dernier a été le seul à obtenir ce genre de résultat. Le RVR de Mitsubishi a reçu quant à lui la note « marginale » pour le même test, car le coussin gonflable ne s'est pas déployé.