Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le Ford Explorer et le Jeep Grand Cherokee échouent à un test de collision

Dans le cas du Jeep Grand Cherokee, l’ouverture de la portière lors de l’impact a aussi été jugée inquiétante Par ,

Deux des VUS les plus populaires du marché, le Ford Explorer et le Jeep Grand Cherokee, ont reçu la note « poor » de l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) lors d’un test de collision frontale où 25 % de la partie avant, droite ou gauche, frappe une barrière rigide à une vitesse de 40 milles à l’heure (66 km/h).

Il y a quelques années, les tests de collision de l’IIHS faisaient en sorte que l’impact couvrait 40 % de la partie avant des véhicules. Depuis quelques années, un deuxième exercice à chevauchement plus léger est mené, ce dernier touche le quart du faciès.

Cette opération a permis de réaliser que certains véhicules protégeaient très bien leurs occupants si la surface impactée était importante, mais que d’autres le faisaient moins bien lorsqu’elle était inférieure à 25 %.

Jusque-là, ça va. Le problème, c’est que l’IIHS s’est aperçu que certains constructeurs renforçaient davantage le côté du conducteur que celui du passager ; une question de coûts. L’organisme s’est donc mis à effectuer des tests des deux côtés de la partie avant.

Aux derniers réalisés, les deux VUS ont échoué à leurs examens. Voilà de quoi faire réfléchir certains acheteurs et voilà qui va forcer les firmes qui commercialisent ces produits à retourner à la planche à dessin.

Dans le cas du Ford Explorer, les renforcements d’un côté ou de l’autre de la partie avant ne sont pas symétriques. Lors du test, une intrusion équivalente à 38 centimètres (15 pouces) a pu être observée dans la cabine. Selon les experts de l’IIHS, c’est suffisant pour causer des blessures à la hanche droite et au bas de la jambe gauche.

Photo : IIHS

L’Explorer n’a pas bien fait du côté du conducteur non plus. Heureusement pour elle, Ford travaille à la conception d’une nouvelle génération et explique que la prochaine mouture offrira plus de protection des deux côtés.

Quant au Jeep Grand Cherokee, une intrusion maximale de 10 pouces (25 cm) a été observée au bas de la portière. « Ce qui est plus inquiétant, c’est ce qui est arrivé à la tête de notre mannequin. Cette dernière a heurté le tableau de bord à travers le coussin gonflable et parce que le rideau latéral ne s’est pas déployé et que la portière s’est ouverte, elle s’est retrouvée à l’extérieur du véhicule lors de l’effet de rebond », peut-on lire dans le rapport publié par l’organisme.

Parmi les autres VUS similaires testés, le GMC Acadia, le Kia Sorento et le Volkswagen Atlas ont tous reçu d’excellentes cotes. En ce qui concerne le Toyota Highlander, le Nissan Pathfinder et le Honda Pilot, la note acceptable a été inscrite au dossier.

Photo : IIHS