Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Alfa Romeo ne cherchera pas à créer une signature distincte pour ses VÉ

Dans le cadre de la transition actuelle vers la mobilité électrique, certains constructeurs automobiles ont voulu donner à leurs véhicules électriques des designs très différents de leurs modèles à moteur à combustion interne. Mais il ne faut pas s’attendre au même scénario pour Alfa Romeo. Lors d'une discussion avec le magazine Top Gear, le responsable du design de la marque italienne, Alejandro Mesonero-Romanos, a balayé du revers de la main l'idée que les VÉ d'un constructeur automobile doivent suivre une voie différente en matière de design.

L'ancien designer de Renault, Seat et Cupra, qui dirige désormais le département design d'Alfa, a déclaré que cette approche, destinée à envoyer un signal clair aux consommateurs que tel ou tel nouveau VÉ était quelque chose de complètement nouveau, pouvait avoir du sens lorsque les électriques commençaient à apparaître dans le paysage, mais plus maintenant. Aujourd'hui, a-t-il dit, « tout le monde est, ou sera électrique, il n'y a donc pas besoin de dire « hé, bonjour, je suis électrique, regardez-moi ». Il n'y a pas besoin de signifier que vous êtes électrique. »

Toujours selon lui, « L'électrification change la façon dont la voiture se déplace, mais le caractère, le style, les valeurs resteront. Avoir l'air électrique pour le plaisir n'a pas de sens de mon point de vue. »

- Alejandro Mesonero-Romanos, chef du design d'Alfa Romeo

L'objectif est plutôt de faire une déclaration significative avec chaque nouvelle Alfa Romeo, qu'elle soit électrique ou non. Cette déclaration doit inclure un facteur wow, un message agressif et sportif avec du caractère et l'aspect humain comme des incontournables. Il a ajouté : « Je pense que ce qui serait horrible pour Alfa serait que quelqu'un dise : « OK, une autre voiture ». Nous devons prendre des risques, nous devons être audacieux. »

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Alfa Romeo Tonale
Photo : Alfa Romeo
Alfa Romeo Tonale

Le dirigeant a reconnu que le format exige certains ajustements résultant des exigences aérodynamiques (pour maximiser l'autonomie) et des opportunités offertes par l'absence de moteur à essence. On peut donc s'attendre, par exemple, à de nouvelles architectures, des empattements plus longs, des porte-à-faux plus courts et des centres de gravité plus bas.

Ses instructions aux designers d'Alfa ? « Ne soyez pas obsédés par le fait qu'il s'agisse d'une voiture électrique. C'est une voiture avec une architecture différente, et c'est tout. Nous devons encore transmettre des émotions, nous devons encore montrer les anciennes valeurs, tout ce que nous aimons dans le design. »

Alfa Romeo est en voie d’introduire un premier véhicule électrique en 2024, probablement un petit multisegment qui se situera dans la gamme sous le nouveau VUS compact Tonale. Il est toutefois probable que ce nouveau multisegment soit également proposé dans un premier temps avec un moteur à essence. En 2025, la marque devrait lancer son premier modèle électrique construit sur une plateforme dédiée à la chose, et d'ici 2027, le plan est de devenir une marque exclusivement dédiée aux VÉ, au moins sur les principaux marchés comme la Chine, l'Europe et l'Amérique du Nord.

Alfa Romeo, écusson
Photo : D.Boshouwers
Alfa Romeo, écusson