Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Alliance Chrysler, Fiat, Cerberus: un mois avant l'inéluctable!

Alliance Chrysler, Fiat, Cerberus: un mois avant l'inéluctable!

Par ,

Lors d'une rencontre avec la presse tenue à la Maison blanche aujourd'hui, le président Barack Obama a annoncé que son groupe de travail sur l'industrie automobile a complété l'évaluation de la viabilité de Chrysler et de GM, dans le cadre des demandes d'aide financière formulées.

Voilà pourquoi l'administration Obama a accepté d'accorder 30 jours additionnels à Chrysler pour finaliser un accord avec Fiat SpA.

L'inéluctable alliance
M. Obama a admis « avec un profond regret » qu'une alliance avec un autre grand fabricant est essentielle à la survie de Chrysler. C'est la conclusion à laquelle son groupe de travail est arrivé.

Dans le cadre de l'alliance envisagée avec Fiat, le constructeur italien se dit prêt à partager de la technologie avec Chrysler, de même qu'à assembler des automobiles et des moteurs sur le territoire des États-Unis. L'administration Obama a également obtenu l'assurance que Chrysler remboursera toutes nouvelles sommes investies avec l'argent des contribuables avant que Fiat n'injecte de l'argent neuf dans l'entreprise.


Plus de temps et plus d'argent sont nécessaires, cependant, avant que Chrysler, Fiat et l'actionnaire principal de Chrysler, Cerberus Capital Management LP, n'en arrivent à une entente finale. Voilà pourquoi une nouvelle période de 30 jours leur a été accordée afin que chaque partie puisse surmonter des « obstacles » qui les empêche de conclure une entente finale.

Durant cette période, Chrysler recevra le financement nécessaire à ses opérations habituelles.

Si les responsables de ces trois entreprises sont capables d'en arriver à une entente satisfaisante, qui protège les contribuables américains, alors un prêt pouvant atteindre 6 milliards de dollars (US) pourra leur être consenti pour les aider à relancer Chrysler, a dit en substance le président Obama. « Cependant, si les dirigeants des ces entreprises et les parties intéressées sont incapables de conclure une entente, et s'il n'y a aucune autre forme d'alliance possible, alors toutes nouvelles injections de fonds publics dans les affaires de Chrysler deviendra injustifiables », a précisé le chef de la Maison Blanche.

Programme d'engagement d'Obama pour les garanties
Pour maintenir le plus haut niveau de confiance possible parmi les consommateurs, qui sont en voie de faire l'acquisition d'un véhicule neuf, l'administration Obama a décidé de lancer un nouveau programme « d'Engagement pour les garanties ».

Il s'agit essentiellement d'un programme de garantie qui doit couvrir toutes les garanties habituelles consenties au consommateur par un fabricant lors de l'achat d'un véhicule neuf. Le programme Obama couvrira ces garanties pour la durée de la restructuration des fabricants. Chrysler et General Motors ont accepté de participer à ce programme, auquel chacun doit souscrire monétairement.