Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Antirouille : pourquoi?

Antirouille : pourquoi?

Par ,

Dites adieu à l'été et rendez-vous à l'évidence : le mercure baisse et l'automne arrive. Très bientôt, ce sera le retour de la saison froide, des pneus d'hiver et des cadeaux de Noël. Heureusement, Auto123.com est là pour bien vous préparer.

Depuis environ un mois, les compagnies d'antirouille prennent d'assaut les ondes et le web afin de promouvoir et de vanter leurs produits (« les meilleurs sur le marché! »). Les garages du coin ont sorti leurs pancartes indiquant les traitements disponibles et les coupons-rabais affluent dans les boîtes à malle.

L'antirouille jouit d'une popularité saisonnière, mais la rouille, elle, représente un problème à longueur d'année. C'est toujours le même scénario qui se répète : les gens se questionnent et se déchirent sur les soins à apporter à leur véhicule pour le protéger de cet ennemi redoutable. Ils ne savent pas trop quoi faire, quand le faire et où le faire.


À titre d'information, c'est généralement à l'étape du financement et de l'assurance qu'un concessionnaire propose son propre traitement antirouille soi-disant garanti à vie et coûtant plusieurs centaines de dollars. Ne vous en préoccupez pas, car d'autres traitements existent ailleurs pour une fraction du prix. Surtout, ne vous laissez pas avoir par de la propagande ou une campagne de peur. Un traitement indépendant par un spécialiste constitue habituellement la meilleure marche à suivre.

Dans les faits, tous les véhicules neufs sont déjà traités contre la corrosion en usine. Par contre, ils peuvent présenter des signes persistants de rouille après seulement cinq ans. Bref, ce n'est pas tout le monde qui devrait faire traiter son véhicule.

Pour ceux qui désirent le garder longtemps, un antirouille se révèlera avantageux pour de nombreuses raisons, par exemple assurer une bonne valeur de revente. De plus, sur une période de 7 ou 8 ans, il pourrait vous éviter de remplacer certaines pièces telles que des conduits de freins, des connecteurs électriques et même certains panneaux de carrosserie inférieurs.

En revanche, ceux qui louent un véhicule pour 3 ou 4 ans et qui n'envisagent pas de l'acheter au terme du contrat n'ont pas besoin d'investir dans un traitement antirouille.

La deuxième question la plus souvent posée – après le type de traitement à choisir – concerne le moment pour l'effectuer. Idéalement, l'antirouille devrait être appliqué lorsque le mercure est plus élevé, donc il n'est pas nécessaire d'attendre à l'automne. Simple explication : le produit pénètre mieux la surface à traiter quand il fait plus chaud, les pores du métal étant davantage ouverts.

Il reste ensuite à choisir le produit antirouille en question, celui qui répondra le mieux à vos besoins. Deux grandes catégories existent : les produits à base d'huile et ceux à base de graisse (il y d'autres alternatives, bien sûr, mais elles ne sont pas vraiment recommandées). Revenez-nous dans les prochains jours pour la suite de notre dossier sur l'antirouille.