Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Apprendre à conduire avec une boîte manuelle

Apprendre à conduire avec une boîte manuelle

Par ,

Au début, conduire avec une boîte manuelle m'a occasionné beaucoup de stress. Or, je n'avais pas le choix : je devais apprendre et maîtriser cette technique en vue de passer mon examen de conduite, car les deux voitures de mes parents étaient équipées de la sorte.

Les temps ont changé et la majorité des gens peuvent aujourd'hui se déplacer sans l'aide d'une pédale d'embrayage. Dans les faits, par contre, savoir conduire avec une boîte manuelle peut faire une grande différence dans la vie de certaines personnes. Par exemple, lorsque mon copain s'est disloqué l'épaule et que son ami n'a pu conduire sa voiture, ils ont dû appeler l'ambulance pour le transporter à l'hôpital.

Quelle est la meilleure façon d'apprendre? Bonne question. J'aurais tendance à vous dire : commencez par développer et parfaire vos aptitudes au volant avec une boîte automatique. Ainsi, vous vous concentrerez uniquement sur la conduite de votre véhicule. L'inconvénient, c'est que plusieurs ne veulent plus sortir de cette zone de confort et ne finissent jamais par apprendre les rudiments d'une boîte manuelle. À l'inverse, si vous débutez en conduisant avec une boîte manuelle, vos premières expériences sur la route s'avéreront un peu plus difficiles mais, une fois l'apprentissage terminé, vous verrez que la technique ne se perd vraiment jamais – comme en vélo.

Je me rappelle avoir regardé une vidéo éducative intitulée How to Drive a Manual. L'instructeur faisait paraître le tout si facile : enfoncez la pédale d'embrayage avec votre pied gauche, relâchez-la graduellement jusqu'à ce que vous sentiez le point de friction, appuyez légèrement sur l'accélérateur et vous voilà en marche.

Si vous ne savez même pas ce qu'est l'embrayage, n'ayez crainte, je ferai de mon mieux pour tout vous expliquer.
Voici quelques notions de base :

Le pied droit contrôle l'accélérateur (pédale de droite) et les freins (pédale du centre), alors que le pied gauche se concentre sur la pédale d'embrayage (à gauche). Enfoncez complètement cette dernière lorsque vous désirez changer de rapport. À ce moment précis, l'embrayage se trouve au point neutre, c'est-à-dire qu'il ne s'engage dans aucun des rapports de la boîte manuelle.

Les véhicules n'ont pas tous la même grille de sélection. Regardez bien la vôtre afin de comprendre la position des différents rapports. Comment? Il suffit de jeter un coup d'œil au petit diagramme ressemblant à la lettre H et assorti de chiffres sur le pommeau du levier de vitesses. Certains modèles comptent cinq rapports, d'autres six. Parfois, la marche arrière (identifiée par la lettre R) se trouve dans le coin supérieur gauche, d'autres fois dans le coin inférieur droit. Prenez donc le temps d'étudier la boîte et son levier, surtout lorsque vous changez de véhicule.

Avant même de démarrer le moteur, profitez-en pour pratiquer vos changements de rapport. Assurez-vous de bien enfoncer la pédale d'embrayage de façon à pouvoir glisser facilement le levier d'une position à l'autre.

Bref, l'embrayage permet de changer les rapports en conduisant. Pas nécessaire de comprendre son fonctionnement, mais tâchez d'en réaliser toute l'importance.

Pour mieux apprendre à conduire avec une boîte manuelle, je vous recommande de trouver un endroit désert et plat. Dans mon cas, le stationnement d'un centre commercial après les heures d'ouverture m'a servi de terrain de jeu. Accordez-vous aussi une bonne période de temps (au moins 30 ou 60 minutes) pendant laquelle vous ne penserez à aucune autre tâche.

Vérifiez si le levier se trouve déjà engagé dans l'un ou l'autre des rapports. Le cas échéant, enfoncez la pédale d'embrayage et déplacez le levier jusqu'au point mort (centre de la grille). Mieux vaut toujours démarrer le véhicule avec la boîte au point mort. Puis, en gardant la pédale d'embrayage enfoncée, appuyez sur la pédale de frein avec votre pied droit et tournez la clé dans le contact.

Avant d'aller plus loin, assurez-vous de glisser le levier au premier rapport. Relâchez le frein à main (s'il est actionné). Pour apprendre à reconnaître le point de friction, c'est-à-dire le point d'embrayage des rapports de la boîte manuelle, soulevez délicatement votre pied gauche jusqu'à ce que vous sentiez que le véhicule commence à avancer. Ne touchez pas tout de suite à l'accélérateur.

Quand vous sentez que le véhicule avance, vous pouvez retirer votre pied droit de la pédale de frein et appliquer une certaine pression sur l'accélérateur. Ne vous découragez pas si le moteur cale. Il se peut que vous ayez relâché la pédale d'embrayage trop rapidement ou que vous n'ayez pas appuyé suffisamment sur l'accélérateur. Pas de panique! Oui, c'est frustrant, mais bientôt, vous n'y penserez même plus.

Personnellement, j'ai passé des heures à jouer avec la pédale d'embrayage sans même toucher à l'accélérateur, ce qui m'a permis de bien me familiariser avec ma voiture et l'emplacement exact de son point de friction. Dès que vous sentez votre véhicule avancer, réappuyez sur la pédale d'embrayage afin d'empêcher le moteur de caler. Répétez le processus jusqu'à ce que vous soyez à l'aise avec le point de friction.

Le plus difficile, c'est bien sûr de décoller. Par la suite, lorsque vous accélérez et voyez l'aiguille du tachymètre atteindre les 3000 ou 4000 tours/minute, enfoncez la pédale d'embrayage à nouveau tout en relâchant un peu l'accélérateur (pour éviter que le régime du moteur grimpe en flèche) et déplacez le levier au rapport suivant. Exécutez la manœuvre le plus vite possible, car le moteur se mettra à tourner de moins en moins une fois la pédale d'embrayage au plancher. Pourquoi? La boîte manuelle se trouve alors au point mort et aucune pression ne parvient au moteur. Dans certaines voitures, un témoin lumineux indique au conducteur le meilleur moment pour changer de rapport. Toutefois, avec le temps, vous finirez par développer une préférence à ce niveau.

Important : n'appuyez pas sur la pédale d'embrayage entre les changements de rapport. Vous pourriez en faire une mauvaise habitude et user prématurément l'embrayage.

Quand vient le temps de rétrograder, c'est-à-dire de passer à un rapport inférieur, vous devez essentiellement procéder de la même manière, mais en appliquant une pression sur la pédale de frein. À ce stade-ci, inutile de vous embêter avec l'art de faire correspondre le régime du moteur avec le rapport choisi (je pourrai y revenir dans un futur article).

Enfin, dernière chose, mais non la moindre : immobiliser le véhicule.

Avec une boîte automatique, rien de plus simple. Cependant, dans le cas d'une boîte manuelle, vous devez simultanément ralentir en appuyant sur la pédale de frein avec votre pied droit et enfoncer complètement la pédale d'embrayage avec votre pied gauche avant de mettre le levier en position neutre. Si vous devez freiner brusquement, rappelez-vous : pédale d'embrayage ET frein! Si vous ne le faites pas, le moteur calera. Même si vous oubliez de glisser le levier en position neutre, le fait d'avoir la pédale d'embrayage enfoncée vous empêchera de caler le moteur.

En conclusion, conduire avec une boîte manuelle requiert de la pratique. Oui, vous éprouverez des frustrations, mais il se peut fort bien que vous y preniez goût. Moi, je suis accro!