Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi : l'interaction intelligente des systèmes de retenue

Audi : l'interaction intelligente des systèmes de retenue

Par ,

Communiqué de presse
Source: Audi

La sécurité passive : un aspect de l’ingénierie automobile où on a déjà tout inventé? Pas du tout! Audi met à profit l’imagination de son équipe afin de pousser l’innovation dans ce domaine. Les ingénieurs d’Ingolstadt ont porté une attention particulière aux ceintures de sécurité, aux coussins gonflables et aux sièges et leur dossier. Ces composants interagissent de façon intelligente dans les gammes de produits comme l’A4, l’A5 et la Q5 afin d’offrir une protection maximale en cas d’accident.

Dans les conditions de circulation aujourd’hui, les collisions arrière sont un type d’accident courant, surtout en milieu urbain. Elles se produisent habituellement entre 15 et 50 km/h, aux feux de circulation par exemple. Lors d’un tel choc, le dossier du siège accélère entre 7 et 25 km/h en à peine un dixième de seconde. Si la tête fouette violemment vers l’arrière au lieu de rester bien alignée avec le thorax, le passager souffre souvent d’une blessure de type coup de fouet, qui nécessite fréquemment une longue et coûteuse thérapie. Les assureurs estiment que le coût annuel de telles blessures en Allemagne dépasse les 500 millions d’euros (environ 765 millions de dollars).

Les passagers d’une Audi sont plus en sécurité lors de telles collisions
Les sièges et appuie-têtes sont conçus spécifiquement pour contrer les chocs arrière. La forme de la structure du dossier, un coussin dorsal résistant et une couche de mousse amortissante permettent au dos de s’enfoncer légèrement dans le dossier afin que la tête soit interceptée un instant plus tôt par le robuste appuie-tête derrière elle. En cas de violents chocs arrière, les prétensionneurs de ceintures des A4, A5 et Q5 sont relâchés afin d’optimiser la position des passagers.

La plupart des modèles Audi utilisent un système d’appuie-têtes intégraux. La marque a déjà obtenu la note « bon » lors d’essais indépendants, dont celui du prestigieux International Insurance Whiplash Prevention Group (IIWPG) qui se spécialise dans la prévention des coups de fouet. En Allemagne, l’association automobile ADAC et les revues spécialisées sont arrivées à des conclusions semblables, tout comme la Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) des États-Unis.

Parmi les accidents routiers les plus graves, la collision frontale demeure le type d’accident le plus courant, comptant pour 50 % de tous les accidents.

Heureusement, les collisions frontales ne sont plus les plus dangereuses, car les zones de déformation, les systèmes de direction, les colonnes de direction, les ceintures de sécurité et les coussins gonflables ont grandement réduit le risque de blessures. Mais Audi ne se contente pas des solutions existantes et a mis au point un système de retenue adaptatif pour les modèles A4, A5 et Q5. Il offre la meilleure protection possible pour des passagers de tailles différentes, mais surtout, il réduit considérablement la gravité des blessures des passagers plus petits et légers. Les ingénieurs d’Audi ont accordé les sous-systèmes les uns aux autres afin de créer un réseau novateur d’une grande précision. Dans leur travail, ils ont également profité des résultats d’essais de choc maison effectués par l’AARU (Audi Accident Research Unit, voir Audi Technology ABC).

Les rails de sièges avant sont munis de capteurs qui déterminent si le siège est en position avancée ou reculée. Ces données entrent dans les calculs du système de retenue. Vu que l’ordinateur connaît la position approximative du passager par rapport au coussin gonflable, il peut assurer l’utilisation optimale de l’espace de déplacement avant – la distance dans laquelle la partie supérieure du corps est ralentie par la ceinture et le coussin gonflable – ce qui réduit considérablement l’effet du choc.

Le fonctionnement des coussins gonflables adaptatifs des gammes Audi actuelles est basé sur une nouvelle stratégie de déploiement progressif. Les coussins gonflables, d’un volume de 64 litres à gauche et de 120 litres à droite, se déploient différemment que ceux d’un système à deux étapes traditionnel : ils se déploient d’abord toujours entièrement afin de ralentir rapidement les passagers. Toutefois, si le choc n’est pas violent, ou lorsqu’une personne (habituellement plus petite que la moyenne) s’assoit près du coussin gonflable, une fosse plus faible de retenue suffit. Dans ces deux cas, une partie du volume d’air est expulsée à l’aide de soupapes spéciales : le coussin gonflable se ramollit et intercepte la tête et le thorax plus doucement. Lors d’un accident violent, par contre, ou lorsque de grands passagers sont assis plus loin des coussins gonflables, les soupapes demeurent fermées plus longtemps, et le coussin gonflable exerce sa force de retenue maximale.

Les limiteurs de force des ceintures de sécurité font également preuve de souplesse. Dans ce sous-système, deux petites barres de torsion sont reliées par des roues dentées. Pour les personnes plus petites et légères, les barres de torsion sont aussitôt débrayées. La ceinture est ainsi moins tendue, permettant au tronc supérieur de s’enfoncer dans le coussin gonflable, ce qui réduit la force exercée sur le thorax. En cas d’accidents violents, les barres de torsion sont débrayées plus tard ou pas du tout, augmentant la force de retenue de la ceinture.

L’IIHS a récemment accordé la mention de « Meilleur choix sécuritaire » à pas moins de quatre modèles Audi pour la deuxième fois de suite pour leur degré élevé de sécurité. Et lors des essais Euro NCAP, l’Audi A4 a obtenu la meilleure note, soit cinq étoiles.


photo:Audi