Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

« Audi n'a pas joué le jeu ! » - Bruno Spengler

« Audi n'a pas joué le jeu ! » - Bruno Spengler

Par ,

Entrevue exclusive avec le vice-champion 2007 du DTM. Le Québécois ne mâche pas ses mots...

Pour une deuxième année consécutive, Bruno Spengler récolte le titre de vice-champion de la populaire série de voitures de tourisme, le DTM. Le pilote AMG Mercedes termine à seulement trois points du Suédois Mattias Ekström de l'équipe Audi Sport. Nous avons rencontré Bruno au point de réception Mercedes-Benz une heure seulement après la fin de la course.

« Au début de l'épreuve, j'y croyais vraiment [au titre] », nous a-t-il déclaré. « Quand j'ai vu au premier tour Martin Tomczyk passer tout droit au virage de la tribune Mercedes, et que je n'étais que deux places derrière Ekström, je croyais réellement que je pouvais le doubler et aller décrocher le titre. »


« Ma voiture fonctionnait super bien et je savais que j'avais d'excellents réglages pour la course. Je jouais le tout pour le tout. J'étais à l'attaque. Mais l'autre constructeur [comprendre Audi] n'a pas joué le jeu. Il faut comprendre que, à Barcelone, Audi a retiré ses voitures de la course, prétextant que nous, les pilotes Mercedes, les sortions volontairement de piste. Dans la semaine qui a suivi, les deux patrons de la compétition (Norbert Haug, de Mercedes, et Wolfgang Ullrich, d'Audi) ont discuté ferme. Ullrich a promis que ses pilotes allaient respecter les règles du jeu lors de la course finale et qu'il n'y aurait pas de consignes d'équipe. La réalité a été tout autre aujourd'hui. À mon avis, les pilotes Audi n'ont pas respecté leur parole et ont fait de l'interférence, comme ils l'ont fait durant toute la saison. »

« On a clairement vu durant la course que plusieurs voitures Audi demeuraient longtemps en piste pour me faire perdre du temps. Audi a laissé toutes ses voitures 2005 et 2006 en piste le plus longtemps possible sans ravitailler pour créer du trafic et me nuire, me faire perdre du temps. Ils sont même allés jusqu'à laisser la voiture de Rockenfeller en piste jusqu'à ce qu'elle tombe en panne sèche ! »

« Le comportement d'Alexandre Prémat a été particulièrement détestable. Il me bloquait tellement que j'ai perdu six secondes en un seul tour de piste ! J'ai aussi perdu de précieuses secondes à doubler Timo Scheider, Tom Kristensen, Lucas Lühr et Marcus Winkelhock. Il a fallu que je pousse dans la portière de la voiture de Kristensen que je venais de doubler car il ne voulait pas me laisser d'espace. Ils m'ont tous donné des coups de pare-chocs à l'arrière pour abîmer mon extracteur. Une chance qu'Audi nous avait assurés ne pas vouloir faire d'interférence ! Mais quand il n'y avait pas de trafic, je roulais entre 0,5 et 0,7 seconde plus vite qu'Ekström. »

« Après mon deuxième ravitaillement, effectué à neuf tours de l'arrivée, j'ai fondu sur Ekström. Mais j'ai manqué de tours et de chance. Il fallait toutefois que je compte au moins deux points de plus qu'Ekström pour récolter le titre. Le doubler aurait été insuffisant. Il aurait fallu qu'un des deux premiers, Jamie Green ou Timo Scheider, abandonne, ce qui n'est pas arrivé. »

« J'ai tout donné durant cette course. J'ai effectué de beaux dépassements et je n'ai pas commis une seule erreur. J'ai vraiment tout donné. J'ai rempli mon contrat. Il m'aurait simplement fallu un tout petit peu plus de chance... En réalité, je ne suis pas déçu d'avoir raté le titre. Je suis plutôt déçu du comportement des pilotes Audi qui nous avaient assurés de rouler en gentlemen durant cette course décisive. J'ai beaucoup de difficulté à avaler ça. »
photo:René Fagnan