Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi vend le groupe moteurs Cosworth à Mahle

Audi vend le groupe moteurs Cosworth à Mahle

La division qui construit le V8 à double-turbo de la RS6 hors du contrôle d'Audi Par ,

La division qui construit le V8 à double-turbo de la RS6 hors du contrôle d'Audi

Si vous n'avez jamais entendu parler de Mahle Gmbh, vous n'êtes pas seul. Le fournisseur de pièces d'automobiles basé à Stuttgart, en
Mahle Gmbh a acquis la fameuse compagnie de développement de moteurs de haute performance Cosworth Technology Ltd. des mains d'Audi. (Photo : Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
Allemagne, est parmi le top 30 mondial, avec des ventes de 3,2 milliards d'euros en 2003.

Le fournisseur qui restait dans l'ombre vient tout juste de prendre l'avant-scène de façon grandiose, en achetant la fameuse compagnie de développement de moteurs de haute performance Cosworth Technology Ltd. des mains de la division des véhicules de pointe de Volkswagen AG, Audi.

Cosworth a développé le moteur V8 à double-turbo de 450 chevaux qui motive la super-berline RS6 d'Audi, entre autres moteurs, pour une variété de fabricants d'automobiles.

Mais pourquoi vendre? Alors qu'aucune raison directe n'a été fournie, Volkswagen, et sa division Audi, ont subi d'énormes pressions ces dernières années, ayant développé plusieurs nouveaux produits comme les nouvelles Golf, Jetta et Passat, en plus de la zélée Phaeton qui n'a pas performé aussi bien que le constructeur ne l'avait prévu.

Aussi, les ventes sont tombées à travers toute la lignée de produits, le voiturier a dû procéder à plusieurs rappels coûteux, et beaucoup d'argent
La vente de la marque Cosworth est principalement due à la pression financière que subit présentement Audi, et sa compagnie-mère, Volkswagen AG. (Photo : Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
a été investi afin d'améliorer la fiabilité des produits Volkswagen et Audi, les deux marques recueillant de mauvais classements dans plusieurs sondages de J. D. Powers et Associés, entre autres. À cause de cela, et aussi de l'âge de la lignée de produits, la fidélité des consommateurs est aussi à la baisse.

La vente devrait générer une bonne partie du capital dont le constructeur tracassé a besoin, malgré qu'aucun prix de vente n'ait été rapporté. La compagnie, dont le siège social est en Angleterre, a fait des recettes brutes de 112 millions de livres (265 millions CA$; 218 millions US$) en 2003, avec 31 millions US$ (38 millions CA$) de ventes.

Ces chiffres de ventes devraient se traduire par un profit raisonnable pour Audi, puisqu'elle a acheté le constructeur de moteurs du conglomérat
Malgré qu'aucun prix de vente n'ait été rapporté, la vente d'une compagnie de 265 millions CA$ par année signifie sans doute un profit raisonnable pour Audi. (Photo : Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
britannique Vickers pour 117 millions de livres (277 millions CA$; 225 millions US$) en 1998, lorsque la compagnie s'est départie de ses divisions Rolls-Royce et Bentley.

Volkswagen a aussi acheté les deux constructeurs, ou du moins elle le croyait, jusqu'à ce que BMW soit arrivée avec les droits sur le nom Rolls-Royce. Les deux se sont cordialement séparé les deux marques, ce qui fut particulièrement bénéfique pour Bentley, qui fut longtemps sous le contrôle étouffant de Rolls-Royce.

Aucun des 970 employés de Cosworth, autant dans ses trois installations britanniques, que dans son unique usine américaine, ne devrait être affecté par la prise de contrôle qui devait prendre effet à la fermeture de 2004, en attente d'une approbation régulatoire.

Si vous suivez la première série mondiale de sport motorisés, la Formule Un, vous vous souvenez sûrement avoir lu que Ford avait mis Cosworth en vente quand elle a aussi mis ses intérêts en F1, communément appelés
La bonne nouvelle pour les enthousiastes de l'automobile est que le célèbre nom Cosworth survivra. (Photo : Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
Jaguar Racing, sur le billot. Confus? Disons que c'est aussi vrai. Volkswagen avait choisi de ne pas acheter la portion de formule un de Cosworth, lors de la transaction avec Vickers, qui construisait aussi des moteurs de course pour d'autres séries comme la nord-américaine Champ Car, et cette portion fut vendue à la Ford Motor Co.

Ford a vendu Cosworth Formula One le mois dernier à Kevin Kalkhoven et Gerald Forsythe, propriétaires des équipes PKV et Forsythe Racing, et co-propriétaires de la série Champ Car.

La bonne nouvelle pour les enthousiastes de l'automobile est que Cosworth, tant le constructeur de moteurs de course que le développeur de moteurs de performances pour les voitures de production, sont toujours vivants, totalement séparés, mais annonçant toujours de bonnes nouvelles d'Angleterre.