Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Beaulieu National Motor Museum

Beaulieu National Motor Museum

Ce qu'il nous reste de l'époque britannique de l'automobile Par ,

À une certaine époque, les voitures britanniques sillonnaient les routes du monde. L'industrie britannique de l'automobile dominait le marché des petites voitures et des voitures sportives durant les années 50 et 60. Nous sommes nombreux à avoir grandi sur des banquettes de petites anglaises comme les Austin A40, les Mini, les Sunbeam ainsi que les Ford Anglia et Cortina.

Rainbow Chaser 1961

En matière de génie mécanique, les ingénieurs anglais savaient développer des voitures de course (encore aujourd'hui, d'ailleurs) parmi les meilleures du monde. En Amérique du Nord, les voitures sport comme les Austin-Healy, MG et Triumph, sans compter les Lotus, ont pris un essor sans précédent avant l'arrivée des « muscle cars ». En quelques décennies, tout cet héritage s'est effrité.

À une heure de Londres
Le National Motor Museum a été créé en 1956 par Lord Edward Montagu en mémoire de son père John Douglas, deuxième baron Montagu de Beaulieu (prononcer biyouli). Lord John Montagu a été un ardent partisan de l'automobile au début du siècle, pilotant lui-même des voitures de course et initiant la royauté au plaisir de la conduite automobile. C'est en 1972 que les installations modernes du musée actuel été ouvertes au public. Comme ces installations sont situées sur le domaine historique de Beaulieu, au coeur du parc national de New Forest, non seulement peut-on y visiter le musée, mais on peut également voir le château familial et l'abbaye fondée par des moines cisterciens au 13e siècle.

Les anglaises à l'honneur
Amateurs de voitures anglaises, vous serez comblés. Vous pénétrez dans une première section dédiée au thème annuel, cette année les « Customs ». Puis, accrochées au plafond, les voitures sport vous accueillent : on retrouve les Jaguar, les McLaren, les Ford, les Lotus et autres bolides.

De gauche à droite, vous êtes entourés des voitures de toutes les décennies. Mes préférences vont à celles des années 50 et 60 avec les Austin Devon, Sunbeam, Mini, Cortina et j'en passe.

Un saut dans le passé avec le garage de Jack Tucker, bel exemplaire des petits ateliers de campagne. Les visiteurs sont invités à profiter d'une exposition très bien montée sur l'histoire de la roue à nos jours, et ce, confortablement assis.

Morris Minor 1958