Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Blogue: Formule 1 ou IndyCar ?

Blogue: Formule 1 ou IndyCar ?

Par ,

Commençons cette semaine avec une question.

Vous avez sûrement regardé la télédiffusion du Grand Prix de Monaco, sinon, vous ne liriez pas ces lignes. Levez votre main si vous l’avez regardé. Ah bon, je vois. Oui, ce fut un spectacle correct.

Autre question : qui a regardé l’Indy 500 ?

Oh, beaucoup moins de monde cette fois… Mais vous savez quoi, une telle réponse m’attriste.

Même si le Grand Prix de Monaco représente le joyau du sport automobile, je l’ai trouvé décevant. Nico Rosberg a fait taire ses détracteurs en conservant son calme (et ses pneus !) et en remportant le Grand Prix de Monaco, 30 ans après la victoire de son père Keke. Juste pour cela, il fallait regarder la course.

Il y eut bien quelques accidents, heureusement sans gravité, car personne n’aime voir survenir des accidents sur ce circuit tracé dans les rues de la Principauté.

La course se résume donc à la victoire de Rosberg, car aucun autre événement ne m’a réellement impressionné.

F1 Mercedes Monaco
Nico Rosberg, Mercedes AMG, vainqueur du grand prix de Monaco. (Photo: Mercedes-Benz)

Encore une fois, la première moitié de la course s’est résumée à voir des pilotes sauvegarder leurs pneus. Ce qui, pour moi, ne veut rien dire. Sauf que la vitesse en course des Mercedes W04 s’est significativement améliorée depuis l’Espagne.

Il y a à peu près toujours eu une guerre de pneus en F1. Mais cette fois, les choses sont allées un peu trop loin. Auparavant, un Grand Prix était remporté par le pilote qui arrivait à tout contrôler du mieux qu’il le pouvait tout en roulant le plus vite possible. Ce n’est toutefois plus le cas.

Personne n’aime voir un pilote conduire doucement durant toute la première moitié de la course afin de ne pas ruiner ses pneus. Je ne suis pas un grand fan des courses stratégiques. Comme je déteste les échecs. C’est ennuyant.

Et je suis certain de ne pas être le seul dans ce cas.

Je veux voir des pilotes faire ce qu’ils font de mieux. Piloter. Piloter au maximum et s’affronter en piste.

Mark Webber de Red Bull serait d’accord avec moi. Après la course, l’Australien a affirmé que les Grands Prix étaient réduits à « sauvegarder la voiture » et à « attendre le drapeau à damier ».

Du même ton, Adrien Tambay, pilote Audi en DTM a mis le feu aux poudres sur Twitter en affirmant « être honnêtement déçu par la tournure des événements en F1 ».

Mais à 18 h12 ici en Europe dimanche, je venais tout juste d’envoyer mon texte de F1 et je me suis préparé à écouter mon premier Indy 500 à la télé. Je dois admettre ici que je ne suis pas un expert de l’IndyCar, mais je suis resté assis au bout de mon fauteuil durant les 200 tours de la course.

Ce fut une épreuve fan-tas-ti-que.

IndyCar Indy 500 2013
Relance durant l'Indy 500. (Photo: Forresst Mellott/IMS)

Durant le déroulement du Grand Prix, mon esprit a pu divaguer un peu. Mais durant les 500 Milles d’Indianapolis, je suis retombé en amour avec les courses de monoplaces.

Vous pouvez rétorquer que durant le Grand Prix d’Espagne, on a assisté à tout un tas de dépassements. Mais combien étaient le fruit du DRS, le « dispositif de dépassements trop faciles » et des Pirelli partant en morceaux ?

Durant l’Indy 500, on a vu 68 changements de meneurs. Soixante-huit. Un tiers du peloton de 33 concurrents a mené la course durant au moins un tour. Et toutes les voitures monotypes sont chaussées des mêmes pneus et disposent de la même aérodynamique, à peu près.

Combien de dépassements avons-nous vus à Monaco ?

À Indianapolis, avez-vous vu des pilotes ralentir pour éviter que leurs pneus partent en lambeaux? Non. Avez-vous vu des pilotes économiser du carburant tout en roulant à fond et en s’attaquant les uns les autres ? Oui.

Avez-vous apprécié la course ? Moi, oui.

Ceci m’a fait réfléchir.

Je concède que les monoplaces d’IndyCar sont très différentes de F1. Mais selon moi l’Indy 500 a été la meilleure course de monoplaces de toute la saison.

Alors peut-être -- et c’est un Européen qui le dit -- que le monde de F1 devrait s’inspirer de ce qui se fait en IndyCar afin de sortir du malaise qui l’afflige actuellement.