Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Reconnaissance vocale : BMW promet une révolution majeure en 2019

Les systèmes de reconnaissance vocale ont graduellement fait leur apparition à bord des véhicules que l’on conduit, si bien qu’il est difficile aujourd’hui de trouver un produit qui n’en propose pas un. Cependant, on va se dire les vraies choses, très peu d’entre eux se montrent vraiment efficaces.

Parfois, ils ne comprennent absolument rien de ce qu’on leur raconte quand ce n’est pas qu’ils exécutent une tâche étrangère à celle désirée.

Clairement, il reste du travail à faire.

En revanche, à l’extérieur de nos véhicules, les systèmes sont drôlement plus performants. Qu’on pense au fameux Siri de Apple.

Conséquemment, ça ne devrait être qu’une question de temps avant qu’on ne retrouve des approches aussi précises à bord de nos véhicules, du moins en principe. La chose ne semble pas aussi évidente qu’elle paraît, cependant. Une question de coûts, mais également de priorités.

Tout ça s’apprête à changer, toutefois, et c’est du côté de BMW qu’il faudra se tourner l’an prochain pour avoir une idée des applications qui gâteront nos autos au cours de la décennie 2020.

IPA
En fait, la firme bavaroise va lancer un système nommé IPA pour Intelligent Personal Assistant (Assistant personnel intelligent). En mars prochain, celui-ci fera ses débuts à bord de la Z4, du X5 et de la nouvelle Série 8.

Et à quoi s’attendre de ce dernier ? À ce qu’il repousse les limites de la communication entre l’humain et la machine, rien de moins.

Potentiellement, l’approche pourrait éliminer quantité de commandes accessibles via des commutateurs ou des icônes intégrés à l’écran multimédia. Il sera possible, par exemple, pour lancer la chaufferette, de simplement dire à la voiture « Hey BMW, j’ai froid ».

Vous êtes à la recherche d’essence dans un quartier que vous ne connaissez pas ? Il s’agira de demander à l’auto « Hey BMW, recherche une station-service. “Hey, BMW, je suis fatigué” aura pour effet de modifier les réglages de l’éclairage ambiant, d’ajuster le volume de la radio ainsi que de la température.

On peut l’imaginer, le système sera hautement configurable. Il sera même possible de le baptiser. Plutôt que de dire “Hey, BMW”, on pourra dicter ; “Hey, Alice, ou Stéphane”, par exemple.

De prime abord, on pourrait croire qu’il ne s’agit que d’une évolution des systèmes qui existent déjà, mais BMW promet que c’est beaucoup plus que cela. Elle va jusqu’à nommer sa nouvelle approche la “révolution du plaisir de conduire”.

Pour imager la chose davantage, imaginez avoir une question à propos d’un témoin lumineux du tableau de bord. Vous pourrez simplement demander à votre BMW de vous expliquer sa fonction.

Si Google a tué l’encyclopédie, l’IPA de BMW va éliminer le manuel du propriétaire.

On vous le répète, on ne reconnaîtra pas nos véhicules dans 10 ans.