Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L’hybridité ou l’électrification pour la prochaine BMW M5

L’actuelle génération de la BMW M5 pourrait être la dernière à être équipée d’un moteur à essence uniquement. Le site Car Magazine rapporte que la prochaine M5, prévue pour 2024, proposera uniquement une approche hybride enfichable ou entièrement électrique.

Car Magazine ne cite aucune source, à l’exception d’un « membre de l’équipe de Recherche et de Développement de la Division M », mais il fournit des détails sur les deux options mécaniques envisagées. La variante hybride enfichable serait animée par un V8 qui serait associé à des moteurs électriques. La puissance combinée du système serait d’environ 750 chevaux, soit 133 de plus que l’actuelle M5 Competition avec ses 617 chevaux. Ce groupe motopropulseur serait partagé avec le prochain VUS X8 M.

Pour ce qui est de la version tout électrique, Car Magazine suggère qu’elle serait composée d’un bloc de batteries de 135 kWh (35 % de plus que le plus gros bloc de production actuellement en vente en Amérique) avec une architecture de 400 volts capable d’une capacité de 350 kW pour la recharge. À terme, la compagnie passerait à une architecture de 800 volts, comme le système de l’actuelle Porsche Taycan, pour une recharge plus rapide et plus efficace.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

BMW M5 2020, écusson
Photo : BMW
BMW M5 2020, écusson

Tout cela permettrait d’obtenir une autonomie de 700 kilomètres sur le cycle européen, qui est plus généreux, on le sait, que celui de l’EPA (Environment Protection Agency) américaine concernant l’autonomie des véhicules électriques. Avec deux moteurs de 250 kW — un sur chaque essieu —, la puissance pourrait atteindre 1000 chevaux, ce qui permettrait un temps d’environ 3 secondes au 0-100 km/h, toujours selon Car Magazine.

Tout cela reste à voir, car on demeure dans la spéculation ici. Si cette information s’avère, ce sera la première fois que BMW offrira deux solutions mécaniques pour sa M5. En revanche, il ne serait pas surprenant de voir le modèle passer à l’électrification. Ce qui sera plus bizarre, c’est de ne plus compter sur une M5 uniquement propulsée par un moteur à essence.

Les temps changent, comme on dit. Néanmoins, l’année 2024 est encore loin. Nous aurons assurément droit à d’autres rebondissements dans ce dossier.