Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

CAA : Les automobilistes veulent jouer un rôle de premier plan pour réduire les gaz d'échappement

CAA : Les automobilistes veulent jouer un rôle de premier plan pour réduire les gaz d'échappement

Par ,

Tel que rapporté par CAA

MONTRÉAL
,  - Selon un nouveau sondage commandé par l'Association canadienne des automobilistes (CAA), les automobilistes veulent jouer un rôle de premier plan pour réduire les gaz d'échappement. L'environnement reste au cœur des préoccupations des ménages, et ce, malgré la récession.


Selon le sondage, 56 % des Canadiens croient que la réduction de l'impact environnemental en matière de conduite automobile aurait une grande incidence positive sur l'état de l'environnement en général, et 34 % des répondants déclarent que cela aiderait un peu.

Les résidents du Québec sont encore plus catégoriques; en effet, 67 % d'entre eux affirment qu'un tel geste entraînerait des effets très positifs.

La moitié des automobilistes ont également dit croire qu'ils peuvent beaucoup contribuer à réduire l'impact environnemental de leurs déplacements. À l'échelle canadienne, 49 % des répondants sont d'avis qu'il est possible de faire beaucoup de progrès et, au Québec, 62 % abondent dans ce sens.

Malgré le climat économique actuel, trois automobilistes sur quatre disent que l'environnement demeure une priorité aussi importante que l'économie. Cette tendance est évidente dans toutes les régions du Canada, y compris au Québec, où 71 % des répondants déclarent que l'environnement est un objectif hautement prioritaire.

On a également demandé aux automobilistes s'ils trouvaient utile de disposer d'outils leur permettant d'aider à réduire les conséquences environnementales de la circulation automobile. 80 % des répondants affirment que de tels outils seraient très ou assez utiles. Seulement 13 % croient qu'ils ne serviraient pas.

Ce sont les résidents du Québec et de l'Ontario qui ont exprimé le plus grand intérêt à disposer de tels outils.

"Les automobilistes ont à cœur de faire des progrès en matière environnementale et ils reconnaissent qu'ils peuvent arriver à réduire les émissions des voitures, tant par leur façon de conduire que par le véhicule qu'ils choisissent", affirme Jeff Walker, vice-président aux affaires publiques et responsable de la stratégie pour l'Association canadienne des automobilistes (CAA).

Le sondage a également révélé que quatre automobilistes sur cinq pensent que la CAA devrait être un chef de file dans la promotion d'approches à la conduite et au transport qui sont durables du point de vue environnemental. Parmi ce groupe, les femmes sont les plus susceptibles de croire que la CAA devrait jouer ce rôle (87 %), et les membres de la CAA (85 %) ont plus tendance que la moyenne à dire que cet organisme devrait être le premier à promouvoir la durabilité.

"La CAA s'est engagée à être un facilitateur pour ses membres et, auprès de l'ensemble des automobilistes, à réduire les effets de l'usage de la voiture sur l'environnement", affirme M. Walker.

Pour ce faire, la CAA s'est associée à la firme environnementale Pollution Probe, afin de préparer un document innovateur : L'abécédaire de l'efficacité énergétique et des émissions des automobiles. De plus, en collaboration avec CAA-Québec, elle a élaboré plusieurs outils favorisant l'efficacité énergétique, lesquels seront dévoilés aux représentants des médias le 26 novembre 2009 de 9 h 45 à 10 h 45 au Centre des sciences de Montréal.

photo:Jupiter Images