Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chine: la manne de l'industrie de l'auto, mais que nous réserve son avenir?

Chine: la manne de l'industrie de l'auto, mais que nous réserve son avenir?

Par ,

Ce n'est aucunement un secret, la Chine est au monde de l'auto ce qu'était le Far West pour l'or il y a plusieurs années. Tous les plus importants manufacturiers, qu'ils se nomment Volkswagen, BMW, GM ou Ford, savent que de bons résultats financiers passent par ce pays en plein boom économique et ils investissent massivement pour avoir leur part du gâteau. La question se doit donc d'être posée: quel est le futur de l'automobile en Chine?

Cette année, ce pays a produit 18 millions de voitures, un nombre qui dépasse largement les résultats des marchés japonais, américain et allemand. Plusieurs analystes s'entendent pour dire qu'un tel succès est attribuable aux incitatifs qui coupent les taxes pour les consommateurs désireux de se munir d'un nouveau véhicule.

Récemment, le gouvernement chinois a annoncé la fin de ces stimulants, générant des doutes par rapport au pouvoir d'achat de la Chine qui serait diminué. Conséquemment, les actions de Volkswagen et BMW en ont pris pour leur rhume malgré des ventes en croissance de 11% en novembre 2010 par rapport à la même période un an plus tôt. De l'autre côté, l'action de GM n'a pas cessé de croître grâce au potentiel de ses véhicules et du marché chinois.

Heureusement, ce n'était pas la première fois que ce pays émergeant déjouait les pronostics. En 2009, la taxe sur les voitures ayant un moteur de 1,6 litre ou moins avait été réduite à 5%. Un an plus tard, le 1er janvier 2010, le taux d'imposition est passé à 7,5% et on s'attend à se qu'il atteigne éventuellement 10%. Ce fut la panique du côté de l'Association des Manufacturiers Automobile de Chine. Malgré ça, les ventes ont crû à un rythme quasi exponentiel.

Avec une hausse de plus de 30% des achats automobiles, la Chine est plus forte que jamais et son gouvernement comprend que c'est le moment de générer des profits provenant des taxes. À titre d'exemple, les revenus générés par la taxe d'achat sur les nouveaux véhicules ont bondi de 53,3% de 2009 à 2010, atteignant environ 23,77 milliards en date du mois de novembre.

La demande est toujours à son plus haut niveau au moment d'écrire ces lignes et des experts de Bloomberg prédisent une autre hausse qui se situera entre 10 et 15% pour 2011. Aucune raison de paniquer à cause de la fin des incitatifs qui servent de béquille pour le marché de l'auto en Chine, car la demande est là et s'amplifiera.

Geely, important fabricant de ce pays, est aussi optimiste, car il a trouvé un trou dans la loi qui permet aux consommateurs de bénéficier d'un rabais de 450$ sur l'achat d'une voiture jugée économique. La compagnie avance même qu'avec des modifications mineures, la majorité des petites voitures pourront se qualifier.

Bref, le ciel est bleu pour les fabricants automobiles en Chine et ne soyez pas surpris de lire plus de nouvelles qui traitent du boom dans cette région du globe!

Source: The Truth About Cars