Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chronique Bruno Spengler: Course à revirements à Zandvoort!

Chronique Bruno Spengler: Course à revirements à Zandvoort!

Par ,

Auto123.com vous présente en exclusivité la chronique du pilote québécois Bruno Spengler, pilote officiel de l’écurie Mercedes-Benz en DTM. Voici ce qu’il nous raconte sur ses péripéties sur le circuit de Zandvoort aux Pays-Bas.

« Bonjour à tous,

J’ai vécu pas mal d’émotions sur le circuit de Zandvoort le week-end dernier. J’ai croisé l’arrivée en 7e position, mais j’ai finalement été classé 5e après l’inspection technique.

Après la course du Norisring, je suis allé effectuer des essais avec l’équipe HWA Mercedes-Benz sur le tracé du Lausitzring pour nous préparer pour la course de Zandvvort. Durant quelques jours, nous avons évalué des composantes et des changements de réglages. Par contre, la météo était exécrable avec des averses, du vent (normal au bord de la Mer du Nord) et des orages à répétition.

Le week-end suivant, j’étais de fonction pour Mercedes-Benz au Grand Prix de F1 du Nürburging. J’y ai signé des autographes, participé à des séances de photos et des rencontres avec les médias. Ce fut un week-end assez chargé. J’ai quand même eu un peu de temps pour discuter avec Lewis Hamilton, lui aussi un membre de la famille Mercedes que je connais depuis longtemps.


Jeudi de la semaine passée, je me suis rendu à la station balnéaire de Zandvoort avec ma voiture. J’avais très hâte de constater si les modifications apportées à la voiture allaient porter des fruits, car les Audi sont traditionnellement très à l’aise sur ce tracé.

Dès les essais libres de samedi matin, j’ai constaté comment les ingénieurs avaient bien travaillé. La voiture a énormément progressé depuis un an. Elle est beaucoup plus efficace.

En qualification, je me suis rendu en 4e ronde où seulement quatre pilotes s’affrontent pour la « Super pôle » sur un tour de piste chronométré. Il y avait un peu de sable dans l’avant-dernier virage et j’ai glissé un peu, ce qui m’a fait perdre quelques dixièmes de seconde. J’allais donc prendre le départ depuis la 3e place.

J’ai pris un bon départ, mais j’ai immédiatement connu des problèmes d’adhérence du train arrière. Je survirais énormément. Pas facile d’être à l’attaque et ne pas commettre de faute dans ces conditions. Puis, Alexandre Prémat m’a poussé dans le virage 3, ce qui a cassé mon diffuseur. J’ai ainsi chuté en 7e place.


En course, les pilotes Audi ont délibérément ralenti pour aider Mattias Ekström à remonter le peloton. Puis, Audi a adopté une stratégie pour intercaler le plus grand nombre de voitures entre la mienne et la sienne. Finalement, Marcus Winkelhock, qui était devant moi, a terriblement ralenti (il a perdu 3 secondes dans le premier secteur seulement) pour aider Timo Scheider, placé derrière moi, à me doubler.

Mais après la course, quatre Audi ont été disqualifiées, et les positions d’Ekström et d’Oliver Jarvis sont encore sous investigations par les commissaires pour avoir obéi à des ordres de l’équipe ce qui est formellement interdit.

Mardi, je m’en vais au circuit de Sachsenring situé dans l’ancienne Allemagne de l’Est. Je vais participer à un tournage vidéo de Mercedes-Benz TV sur la nouvelle SLR Stirling Moss. J’ai vraiment hâte de l’essayer!

Puis, je retourne à la maison vendredi et samedi je vais au party d’anniversaire de naissance de mon ancien coéquipier, Bernd Schneider. Un sacré numéro, celui-là… Ce sera une super fête! Après, je poursuivrai mon entraînement physique, car la course d’Oschersleben arrivera bien vite.

Merci beaucoup et à la prochaine. »

Bruno Spengler

www.brunospengler.com
www.hugoboss.com



photo:René Fagnan - Auto123.com & DTM