Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chronique Robert Wickens: J'ai écrit une page d'histoire de la F1 !

Chronique Robert Wickens: J'ai écrit une page d'histoire de la F1 !

Par ,

Bienvenue à ma seconde chronique pour Auto123.com ! Après avoir assisté au Grand Prix d’Italie il y a de cela deux semaines, je suis allé directement au circuit de Varano pour procéder à mon premier essai aérodynamique en ligne droite avec l'écurie de F1 Marussia Virgin Racing.

Après cet essai, je me suis rendu dans le sud de la France pour y disputer l'avant-dernière manche du Championnat de Formule Renault 3.5. J'écris cette chronique alors que je me prépare à prendre l'avion pour Singapour et assister au Grand Prix. Je dois avouer être devenu un maître dans l'art de défaire et refaire mes bagages en un temps record cette saison !

Photo: Marussia Virgin Racing
Photo: Marussia Virgin Racing


J'ai beaucoup apprécié disposer d'un peu de temps de piste aux commandes de la MVR-02 de F1 en Italie. Bon, d'accord, il ne s'agissait que d'essais en ligne droite, mais cela fait partie de mon apprentissage de la F1 et toute occasion de travailler avec l'écurie de F1 est bonne à prendre. Cet essai m'a permis de passer un peu de temps dans la voiture et de m'acclimater un peu plus avec son environnement.

Ça n'a certes pas été aussi excitant qu'un véritable essai, mais ces essais aérodynamiques sont essentiels au développement de toute voiture de F1. J'ai pu passer un peu de temps avec les membres de l'écurie. Il y avait des gars de l'équipe de design, des ingénieurs informatiques et des mécaniciens de course. Je n'avais pas beaucoup d'information à donner, mais j'ai été heureux de faire mon effort.

Photo: Marussia Virgin Racing
Photo: Marussia Virgin Racing


Par la suite, je me suis rendu sur la Côte d'Azur, au circuit Paul-Ricard, afin d'y disputer les deux courses de Formule Renault 3.5. Ça n'a pas été le week-end dont je rêvais... Tout a commencé quand j'ai perdu 10 de mes 34 points d'avance sur Jean-Éric Vergne, second au classement, avant même d'avoir effectué un seul tour de piste ! Vergne venait en effet de remporter son appel logé contre sa pénalité de temps imposée lors de la course tenue à Monza en mai, pénalité qui l'avait relégué de la première à la troisième place.

Honnêtement, je croyais que cette affaire avait été classée. Mais quand je suis arrivé à la piste jeudi, j'ai remarqué que Vergne était absent. On m'a dit qu'il était à Rome pour plaider sa cause. J'ai découvert le lendemain qu'il avait gagné son appel. Ce fut difficile à accepter, surtout quand on dispose d'une bonne chance de remporter le titre. Mon avance a fondu comme neige au soleil alors que je n'y était pour rien. J'ai donc dû changer mon approche du week-end.

Photo: Renault Sport
Photo: Renault Sport


Avec 34 points de priorité, je pouvais prendre quelques risques et même commettre un petite erreur. Mais avec seulement 24 points d'avance, Vergne pouvait reprendre la tête en gagnant une course si j'abandonnais.

Avec le recul, je crois que j'ai abordé le week-end de façon un peu trop prudente. J'ai été heureux de grimper sur le podium samedi, mais ça été frustrant de ne compter aucun point dimanche suite à un contact et une crevaison alors que je roulais en cinquième place.

Alors que nous allons disputer le dernier week-end de la saison Jean-Éric et moi ne sommes séparés que par deux points. Je suis toujours devant, mais ce sera un scénario où le vainqueur gagnera tout en Espagne. Il faudra rouler devant son adversaire. Mais j'ai quand même très hâte de m'y rendre et me battre jusqu'à la fin.

Photo: Renault Sport
Photo: Renault Sport


Je m'envole donc pour assister au Grand Prix de Singapour. J'y ai écrit une sorte de page d'histoire de la F1 quand j'ai été la première personne à piloter une monoplace de F1 sur ce tracé. Il s'agissait d'une démonstration de la Red Bull de F1 en 2008!

Afin de limiter les effets du décalage horaire, nous travaillerons selon l'horaire européen. Nous dormirons durant le jour et travaillerons de nuit. C'est assez unique, mais je suis heureux de passer du temps avec l'écurie Marussia Virgin Racing.

Robert Wickens


@robertwickens

www.robertwickens.com