Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Comment il s'appelle?

Par ,

Au Salon de l’auto de New York, le 1er avril dernier, Mitsubishi a dévoilé un joli petit utilitaire destiné au marché de l’Amérique du Nord. Son nom? Euh… on sait pas!

Ce n’était pourtant pas un poisson d’avril.

En Asie, on l’appelle RVR, et en Europe, ASX. Mais chez nous, ce nouveau modèle, qui est attendu chez les concessionnaires l’automne prochain, n’a pas encore de nom connu.

Pourtant, à la fin de 2009, une rumeur circulait à l’effet qu’il serait nommé Outlander Sport. Pareil choix suggérerait alors que l’Outlander « tout court » n’aurait jamais été « sport », lui. Une incohérence puisqu’on le présente comme un « véhicule utilitaire sport » (VUS)… même si cela n’en fait pas un véhicule sport pour autant. Vous suivez?

Au fond, peut-être que, sans oser l’admettre, la direction de Mitsubishi est en panne d’inspiration. Alors, donnons-lui un petit coup de main.

Les stratèges de la marque ont peut-être oublié qu’ils ont dans leurs tiroirs les droits sur deux marques de commerce déjà utilisées pour des petites camionnettes : Durocross et Raider. En fouillant un peu plus profondément, on en découvre deux autres, plus évocateurs, qu’ils pourraient aussi utiliser : Monsoon et Remix.

J’aime bien Remix. Il convient parfaitement à un multisegment (autre façon de dire « tout-ce-qui » ou « melting pot »). Cette catégorie inventée pour éviter l’usage de VUS évoque un métissage de catégories. Pensez à ce qu’on obtient lorsqu’on « remixe » une Lancer et un Outlander? Un ASX, euh… un RVR, euh… ben ça!

Avec cette filiation en tête, pourquoi ne pas le baptiser Lancer ASX? Simplement parce que Mitsubishi ne possède plus les droits sur cette appellation-là, du moins pas si l’on se fie aux informations glanées auprès du département américain des brevets et des marques de commerce. Dommage…

On y apprend aussi qu’il en va de même pour les noms Diamante, Mirage, Cordia, Celeste, Tredia et Starion, utilisés pour autant de produits aux États-Unis jadis. La marque aux trois diamants n’a plus les droits, non plus, pour quatre noms plutôt fantaisistes : Montecruz, Morocco, Tangier et Crusoe. Et c’est mieux ainsi!

Faute de mieux, notre collègue Michel Deslauriers a eu une idée de génie et nous a lancé : « On a eu l’Endeavor, puis l’Outlander, alors pourquoi pas le Whatever? ». Pas bête pour un multisegment… et pour la sonorité des noms.

Les adeptes de la simplicité opteraient sans doute pour l’utilisation bête et banale du qualificatif « Grand ». Ne riez pas! Cette solution a apparemment bien fonctionné pour Suzuki et Chrysler : le Vitara est devenu le Grand Vitara, et la Caravan, la Grand Caravan, et on achète encore de ces véhicules-là! Mais dans le cas de Mitsubishi, ce choix causerait sans doute une confusion, l’Outlander actuel devenant le Grand Outlander, le nouveau-venu, l’Outlander. Lequel serait lequel? Même raisonnement, alors, pour ce qui est d’utiliser l’appellation Outlander Sport!

Non, vraiment, c’est plus facile de trouver un nom pour un nouveau-né. Mon cousin du Lac St-Jean me l’a démontré lorsqu’il a nommé son garçon… Zhivago!! Que voulez-vous, il aimait tant le film.