Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Cours de conduite obligatoire : CAA-Québec est prêt

Cours de conduite obligatoire : CAA-Québec est prêt

Par ,

Tel que rapporté par CAA-Québec

Depuis le 17 janvier 2010, le cours obligatoire pour la conduite d’un véhicule de promenade fait un retour remarqué, dans une version renouvelée. Rappelons que le 1er juillet 1997, l’obligation de suivre un cours avant d’obtenir un permis probatoire avait été abolie, alors qu’elle était en vigueur depuis 1983. Le cours de conduite de motocyclette, quant à lui, est redevenu obligatoire en 2001.

CAA-Québec et son réseau d’écoles recommandées sont prêts

CAA-Québec se réjouit de ce virage en faveur de la sécurité routière qui met l’accent sur un contenu pédagogique vraiment enrichi et basé non seulement sur le développement de compétences relatives au savoir-faire, mais aussi sur l’acquisition de notions liées au savoir-être sur la route. On ne se contente plus de préparer les candidats à passer l’examen, mais bien à faire d’eux des conducteurs responsables à long terme. Tout son réseau d’écoles de conduite recommandées est d’ailleurs prêt à relever le défi de cette nouvelle réforme et CAA-Québec demeure disponible pour leur apporter le soutien nécessaire.

Maintenant un véritable programme d’éducation à la sécurité routière
Parce que conduire, ce n’est pas seulement connaître les panneaux de signalisation routière ou maîtriser un véhicule automobile, le nouveau cours de conduite privilégie l’éducation à la sécurité routière. L’élève devra bien sûr apprendre à conduire, mais aussi à se conduire, c’est-à-dire avoir un comportement responsable, coopératif et sécuritaire sur la route. Le nouveau programme vise l’autonomie du nouveau conducteur en l’amenant à réfléchir aux conséquences avant d’agir.


Période d’apprentissage : même base pour tous

Entre 1997 et aujourd’hui, suivre un cours de conduite dans une école reconnue permettait de réduire la période d’apprentissage. Elle était ainsi de 8 mois, au lieu de 12. Le cours, non obligatoire, consistait en au moins 12 séances de conduite en présence d’un formateur certifié. Le retour du cours de conduite obligatoire porte la période d’apprentissage à au moins 13 mois pour tout nouveau conducteur.

Théorie et pratique en symbiose

Ainsi, le nouveau cours comprend :
  •  24 modules d’apprentissage théorique en classe (12 séances de 2 heures chacune);
  •  15 séances de pratique (15 sorties sur la route de 55 minutes chacune).
Apprentissage interactif
Dorénavant, les cours théoriques et les sorties sur la route alterneront. La nouvelle approche, plus interactive, permet de placer l’élève au cœur du processus d’apprentissage et favorise une meilleure intégration des connaissances et le développement des compétences visées. Un site Internet permettra au nouveau conducteur de faire des exercices de révision et de poursuivre son apprentissage de façon autonome. Pour y avoir accès, il faut cependant être inscrit à une école de conduite. L’adresse de ce site est : http://educationroutiere.saaq.gouv.qc.ca.

Formation complète
Les thèmes abordés concerneront bien sûr le véhicule lui-même, mais aussi, par exemple, le partage de la route, la conduite écologique et la sensibilisation aux comportements à risque, comme la vitesse excessive, la consommation de drogues et d’alcool, la fatigue et la distraction au volant.

Quatre situations plus problématiques devront être abordées au cours de la pratique : la conduite hivernale, la conduite sous la pluie, la conduite dans l’obscurité et les manœuvres de dépassement.

Au moins 13 mois de formation
Pour obtenir un permis probatoire, toute personne devra suivre ce nouveau programme d’éducation à la sécurité routière. Le processus complet, avec évaluation théorique à l’école de conduite, examens théorique et pratique à la SAAQ, durera au minimum 13 mois. Ce délai permettra à l’élève de bien intégrer les connaissances et les nouveaux comportements acquis en classe et sur la route. D’ailleurs, le programme encourage fortement la pratique en dehors des cours, avec un accompagnateur qui aura accepté d’exercer ce rôle des plus importants et d’y consacrer le temps nécessaire dans le processus d’accès à la route de l’apprenti conducteur.

Pour plus de renseignements ou pour une inscription à un cours de conduite, n’hésitez pas à contacter une école faisant partie du réseau d’écoles de conduite recommandées par CAA-Québec.


photo:Jupiter Images