Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Des règles plus strictes?

Par ,

J’ai bien réfléchi à mon blogue précédent sur le comportement des automobilistes d’ici et je me suis dit que tout espoir n’est pas perdu.

Voici ce que j’aimerais proposer :

•Voie de droite : accès/sortie, trafic lent; limite max. 100 km/h, min. 60 km/h;
•Voie du milieu : trafic régulier; limite max. 120 km/h, min. 100 km/h;
•Voie de gauche : dépassement SEULEMENT; limite max. 140 km/h, min. 120 km/h.

Comme on dit, si vous ne pouvez supporter la chaleur, tassez-vous du feu!

Il y aurait toutefois d’autres règles. Les limites de vitesse susmentionnées ne seraient permises que sur certaines autoroutes et, tout comme en Allemagne (où les limites sont indiquées longtemps à l’avance sur des panneaux électroniques), la limite dans chacune des voies pourrait être modifiée en temps réel selon les conditions routières. Dans tous les cas, un excès de vitesse entraînerait une lourde contravention. De même, il ne serait pas permis de filer constamment à 140 km/h dans la voie de gauche.

L’amende pourrait s’élever à 1000 $ (minimum) pour un premier excès. Un deuxième coûterait 2000 $ et suspendrait le permis de conduire pour un mois. Au troisième, ce serait 3000 $ et deux ans de suspension. Après ça, bye-bye! Prenez l’autobus!

Quelques-uns soulèveront l’impact environnemental des excès de vitesse, le vieillissement de la population ainsi que le manque d’aptitudes/d’expérience de certains conducteurs. Je créerais donc différents niveaux de permis de conduire : Expérimenté, Intermédiaire et Limité. Le premier groupe roule où il veut, le second ne peut emprunter la voie la plus rapide, et le dernier est limité à la voie de droite.

Pour ce qui est de l’environnement, je suis convaincu qu’en maintenant l’ordre sur les routes (au lieu de dépasser agressivement dans la voie de droite ou d’avoir à freiner/accélérer brusquement), il n’y aurait à peu près aucun impact sur la quantité d’émissions polluantes.

Qu’en pensez-vous?

...Non, oubliez ça! Ça ne marchera jamais; nous sommes d’affreux conducteurs…