Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Des souvenirs de Dan Wheldon

Des souvenirs de Dan Wheldon

Par ,

Le décès tragique de Dan Wheldon nous touche profondément, car il n'était pas juste un champion, mais aussi un être humain touchant et sincère.

Sa gentillesse faisait de lui une personne exceptionnelle. Tous ceux à qui il parlait se sentaient comme un proche. Regardez les photos qui le montrent discutant avec une personne et vous remarquerez ce langage corporel qui dénote une grande amabilité.

Britannique, Wheldon voulait atteindre la Formule 1. Ça n'a pas fonctionné et il s'est retrouvé à effectuer des essais en Amérique du Nord. Il a négocié quelques courses avec l'écurie Panther alors que les grosses équipes, comme Penske et Ganassi, émigraient vers l'IndyCar.

Micheal Andretti prenant alors sa retraite, Wheldon est apparu comme un bon remplaçant.

Dan Wheldon 2011
Lewis Franck avec Dan Wheldon à Toronto en juillet dernier. (Photo: Adrian Sussman)

Il s'est finalement retrouvé chez Andretti Green Racing et ses coéquipiers, Dario Franchitti, Bryan Herta et Tony Kanaan, lui ont donné une « initiation » mémorable.

Wheldon avait une passion pour les chaussures. Sa collection aurait fait pâlir de honte Imelda Marcos (la femme de l'ancien président des Philippines). Il est impossible de décrire ici ce que ses coéquipiers ont fait avec ses dizaines de chaussures. Mais cela a créé des liens d'amitié incroyablement puissants entre ces hommes.

En 2005, Wheldon s'était qualifié 16e pour le Indy 500, ce qui était une énorme déception pour lui. Habituellement volubile, le Britannique se tenait seul, silencieux dans un coin du motorisé de Honda.

J'ai à ce moment tenté d'aller lui parler, mais son regard était tellement perdu qu'il ne m'a jamais vu. Il tentait alors de comprendre ce qui n'allait pas avec sa voiture. Au final, tout s'est bien déroulé en course et il est devenu le premier Britannique à gagner le Indy 500 depuis Graham Hill.

Mais la nouvelle de sa victoire fut éclipsée par la 4e place d'une jeune femme nommée Danica Patrick. Patrick a pris sa place chez Andretti, et Wheldon s'est retrouvé chez Chip Ganassi.

En 2006, il a perdu le titre au bris d'égalité contre Sam Hornish Jr.

À la fin de 2008, il a quitté Ganassi pour aller chez Panther. Mais la petite écurie ne pouvait pas lui verser le salaire qu'il méritait et Wheldon s'est retrouvé sans volant. Pour le Indy 500, Bryan Herta Motorsport lui a offert un volant et il a gagné la course.

En dépit de la pression énorme, Wheldon est demeuré profondément humain.

« Tout le monde en IndyCar considérait Dan comme un ami, » a déclaré Dario Franchitti.

Après le Indy 500 de mai, Wheldon est venu à New York effectuer une tournée médiatique. Et j'en ai fait un article publié sur Auto123.com en juin. Il était demeuré le même homme amical et souriant que j'avais découvert en 2003.

Comme Chip Ganassi l'a si bien dit : « Tout le monde de la course a un peu perdu la vie aujourd'hui ».