Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Détroit 2011 : Ford démantèle le moteur EcoBoost d'un F-150 torturé et gagne son pari

Détroit 2011 : Ford démantèle le moteur EcoBoost d'un F-150 torturé et gagne son pari

Par ,

Après avoir parcouru 257 000 kilomètres ou un équivalent de 10 ans d'usure dans des conditions extrêmes, le moteur V6 EcoBoost de 3,5 litres utilisé dans le Ford F-150 a été démantelé par deux ingénieurs de l’ovale bleu devant le public du Salon de l’Auto de Détroit.

La motorisation avait été choisie au hasard dans une usine de Ford et a subi la torture ultime afin de prouver sa fiabilité. Elle a passé 300 heures sur le dynamomètre, transporté 110 000 livres de bois, remorqué deux voitures NASCAR à pleine vitesse pendant 24 heures, gagné une compétition contre ses concurrents en tirant 9 000 livres sur une côte abrupte et participé au Baja 100, la course d’endurance hors route la plus difficile en Amérique du Nord.

Photo: Ford

Malgré tout cet abus, le moteur a seulement produit 1 ch de moins et fourni le même couple en retournant sur le dynamomètre après son voyage en enfer. Un seul de ses cylindres perdait de l’air dans une proportion de 13%, ce qui requiert généralement une vérification approfondie ou le remplacement. Les cinq autres ont aussi subi des pertes jugées acceptables au point de vue mécanique.

Pour le reste, la pression d’huile, la chaîne de distribution, les têtes de piston, les turbos et d’autres pièces étaient à des niveaux d’usage normal vu le kilométrage. Évidemment, des dépôts de carbone se sont retrouvés dans les valves et plusieurs pièces ont démontré de l’usure qui, selon Ford, demeure conforme à leurs critères de qualité.

Ford a donc réussi son audacieux pari pour prouver la performance et la fiabilité de son nouveau moteur EcoBoost. Un tel exercice de marketing est un couteau à deux tranchants qui a placé la compagnie « all-in », comme on dirait au poker. Dans le cas présent, l’opération de promotion sera un succès, mais qu’auraient pensé les consommateurs si le camion avait subi un bris dès la première épreuve ?

À la lumière de ces résultats, autant les concessionnaires que les consommateurs auront de bonnes raisons de se procurer un F-150. Après tout, qui ne voudrait pas d’un camion capable d’endurer tout ça ?


Source : PickupTrucks.com