Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Devant l'effondrement des ventes, les constructeurs allemands utilisent des stratégies de vente plus agressives

Devant l'effondrement des ventes, les constructeurs allemands utilisent des stratégies de vente plus agressives

Par ,

Le marché des véhicules neufs, particulièrement celui des voitures allemandes de luxe, devient de plus en plus intéressant pour le consommateur.

Tous les manufacturiers allemands continuent à introduire de nouveaux véhicules qui devraient, en théorie, augmenter substantiellement leur volume de ventes et leur part de marché. Malgré cela, le marché des voitures de luxe ne bouge pas ou même diminue et rien ne laisse présager un changement à court terme.

Durant les 12 derniers mois sur le marché canadien, tous les manufacturiers allemands à l'exception de Porsche ont ajouté de nouveaux modèles dans leur éventail en s'immisçant dans les catégories où ils étaient absents. Au mois d'octobre, presque tous les modèles ont affiché une baisse importante au niveau des ventes et la légère augmentation au cours des 10 derniers mois est due à l'accroissement des ventes de VUS.

Si on recule le temps jusqu'à la fin d'octobre 2002, il est plus facile de voir pourquoi certains de ces constructeurs ont stagné ou même régressé.

En dépit des nouvelles A8 et A6, les ventes chez Audi ont chuté de 26,2 % durant le mois d'octobre pour une baisse totale de 3,8 % pour l'année 2004. La branche haut de gamme de VW demeure toutefois en bien meilleure posture qu'il y a 2 ans.

Chez BMW, la tendance est la même avec une baisse de 12,3 % des ventes en octobre. Malgré l'introduction de la nouvelle série 6, les ventes n'ont augmenté que de 4 unités par rapport à 2003. Le renouvellement de la série 5 ne semble même pas avoir eu l'effet escompté, car BMW Canada n'a vendu que 32 unités de plus durant les 10 premiers mois de 2004 que durant la même période en 2002.

Même histoire pour la Mini dont les ventes ont chuté de 17,0 % au mois d'octobre en dépit de l'introduction du modèle cabriolet. Si le chiffre des ventes a augmenté de 8,0 % sur les 10 premiers mois, la progression a été de 26,8 % de 2002 à 2003 pour le même intervalle de temps.

Puisque BMW Canada aime bien paraître, en combinant les deux divisions du groupe BMW, leurs résultats montrent une baisse de 13,5 % au mois d'octobre et une hausse de 1,5 % depuis un an. S'il faut souligner le fait que le groupe BMW avait enregistré une hausse de 4,3 % durant les 10 premiers mois de l'année dernière, c'était principalement dû à l'engouement exceptionnel pour la toute nouvelle Mini.

Durant les deux dernières années, BMW a donc enregistré une hausse globale des ventes d'environ 6 % bien que le manufacturier ait promis, en 2002, de doubler les ventes sur une période de 2 ou 3 années. On est bien loin du compte.

Mercedes-Benz ne fait pas meilleure figure et vit probablement ses pires moments actuellement. Avec une baisse de 24,9 % sur les ventes combinées des voitures et des camions en octobre, la baisse globale est de 10 % pour l'année et les 293 modèles Smart vendus y sont inclus. Durant les deux dernières années, en incluant la Smart, les ventes de Mercedes-Benz ont chuté de 7,8 %.

La plus grande part de cette baisse est due aux résultats désastreux des ventes d'automobiles avec une baisse de 35 % pour le mois d'octobre et de 12,5 % pour l'année. Les ventes de VUS ont augmenté de 10,6 % pour le même mois, mais accusent un retard de 7,1 % pour l'année.