Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

D’ici 2019, 64,4 millions de véhicules électriques sur les routes

D’ici 2019, 64,4 millions de véhicules électriques sur les routes

Par ,

Selon un rapport publié par Transparency Market Research, il y aura en 2019 64,4 millions de véhicules électriques, incluant les hybrides et les véhicules enfichables. Cette hausse s’explique entre autres par l’augmentation du prix du carburant, par l’intérêt de plus en plus développé pour les questions environnementales de même qu’en raison des incitatifs gouvernementaux octroyés à l’achat ou à la location de véhicules électriques.

Le marché nord-américain domine le marché des véhicules électriques, hybrides et enfichables et selon cette étude, il devrait demeurer en tête durant cette période. De généreux programmes incitatifs de même que les efforts du gouvernement américain pour réduire la dépendance aux carburants fossiles y jouent un rôle prépondérant. De plus, les taxes plus élevées sur les carburants contribuent également à la popularité des véhicules électriques.

Un groupe restreint de constructeurs (Nissan, GM, Tesla, Honda et Toyota) récoltaient plus de 50 % des ventes globales de véhicules électriques à travers le monde en 2012. Depuis, de nombreux constructeurs se sont lancés dans l’arène avec leurs modèles, dont Cadillac (ELR), BMW (i8 et i3) et Mitsubishi (i-MiEV, Outlander PHEV).

En contrepartie, une autre étude, publiée sur le site qz.com et menée par Lux Research, soutient que les véhicules électriques ne seront pas rentables pour les constructeurs avant 2020 (dans le cas de la Chevrolet Volt) voire de 2025 (en ce qui a trait à la Tesla Model 3). Le coût encore élevé des batteries y est pour beaucoup, et que ces dernières devront voir leur prix chuter à moins de 200 $ du kWh pour une voiture de 40 000 $ pour rendre la voiture rentable pour le fabricant. 

Ainsi, Lux Research doute de la capacité d’un constructeur – Tesla est cité ici – d’offrir un véhicule électrique abordable pour le consommateur tout en étant rentable pour son constructeur. Elon Musk, qui entend commercialiser sa Tesla Model 3 à un prix jouant entre 30 000 et 40 000 $US, devra revoir ses chiffres si l’on en croit l’étude, qui suggère que cette voiture ne sera rentable que si Musk la vend à plus de 80 000 dollars.