Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une Dodge Challenger électrifiée serait dans les plans

Lorsque la Dodge Challenger a été ramenée à l’index chez Dodge, en 2008, l’aventure ne devait durer que le temps d’une chanson. Un peu plus de 10 ans plus tard, le modèle est toujours parmi nous. Grâce à un marketing plutôt brillant et surtout à des versions complètement débridées comme la Hellcat, l’intérêt des amateurs est demeuré élevé envers le modèle.

Cependant, il vient un temps où la plateforme est juste trop dépassée pour que la commercialisation se poursuive. Ce jour, qui approche tranquillement, va forcer Dodge à prendre une décision ; cesser la production ou la continuer.

Voir notre inventaire de Dodge Challenger d'occasion disponibles dans votre région du Canada

Photo : Dodge

Et bien, semble-t-il, on n’a pas fini de voir la Challenger sur la route. Mike Manley, le président du groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles), a confirmé qu’il y aurait une prochaine génération de Challenger en mentionnant que cette dernière serait électrifiée.

Oui, vous avez bien lu ! Ne partez pas en peur, toutefois, il n’a pas fait allusion à une variante tout électrique du modèle. En fait, il a confié qu’une forme d’électrification faisait partie de la solution pour l’avenir de ce modèle.

« Ça va être un élément de la formule du muscle car de demain. Ce qu’on ne verra pas, c’est un V8 suralimenté de 700 chevaux. »

- Mike Manley, FCA

L’autre élément auquel Mike Manley a fait allusion, c’est au fait que le modèle de prochaine génération de la Challenger serait beaucoup plus léger que l’actuel. Réduire le poids de la voiture va permettre à la compagnie d’améliorer le niveau de performance sans avoir à faire des miracles sous le capot. On peut imaginer un V6 turbo pour une future Challenger.

Photo : Dodge

Ce qui est évident, Mike Manley l’a aussi spécifié, c’est que l’hybridité sera une affaire subtile avec la Challenger. La prérogative du modèle, c’est la performance, non l’économie d’essence. En fait, l’électrification doit venir aider la puissance ; l’économie en carburant est un plus.

Conséquemment, on peut facilement imaginer un système hybride léger de 48 volts qui met à profit un moteur/générateur pour venir en aide au moteur lors de situations précises.

Une Challenger hybride. Quand même !

Article par Auto123.com

Photo : Dodge