Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Drifting: Prélude à la saison 2012 du DMCC

Drifting: Prélude à la saison 2012 du DMCC

Par ,

L’été arrivant à grands pas, les amateurs de drift attendent impatiemment le 2 juin, date à laquelle commence la saison 2012 du DriftMania Canadian Championship.

Avec une rapide évolution depuis ses débuts, cette année ne fera pas exception et le spectacle devrait être adapté en conséquence.

Drifting Canada
Photos: Antoine de Cardaillac

La série accueillera une quarantaine de pilotes en catégorie Pro-Am et une vingtaine en Pro; un nombre inégalé d’inscriptions jusqu’à maintenant. Cette augmentation du nombre de participants permettra à la catégorie Pro-Am de prendre part à un Top16 prolongeant ainsi leur compétition.

Nous notons le retour du pilote Matt Waldin, premier au championnat 2009-2010, pour quelques événements cette saison; le pilote avait principalement roulé aux États-Unis la saison dernière. Miroslav Ovcharik, titulaire du titre de 2011, brillera de son absence en sol canadien afin de concentrer ses efforts du côté américain.

L'évaluation des performances par les juges subira quelques légers changements pour 2012. En lien avec les séries américaines, les erreurs du pilote meneur en tandem seront beaucoup plus difficilement pardonnables; une perte de contrôle assure au pilote de derrière la victoire. Les rondes supplémentaires se feront plus rares et le jugement plus sévère demandera une meilleure constance de la part des pilotes.

L’horaire au sein des week-ends de compétition sera adapté, pour la plupart des rondes, selon le même modèle qu’à Victoriaville la saison précédente; les compétitions Pro-Am et Pro seront regroupées dans la même journée après une journée complète d'essais.

On note toutefois l’absence du circuit d’ICAR cette année dans la grille horaire; le vide est alors rempli par Sanair, un circuit jamais encore visité par la série. La disposition des installations donnera un meilleur environnement pour les spectateurs et enrichira le spectacle. La grande finale se trouvera sur ces lieux sur un parcours unique.

En ce qui trait à l’ambiance des journées, on promet toujours plus d’activités. L’ajout de nouveaux partenaires devrait augmenter le nombre de kiosques à visiter. Les spectateurs garderont le privilège de visiter les équipes durant les temps morts afin d’admirer leurs équipes préférées de plus près.

La série planifie déjà son avenir avec l’organisation d’un événement hors concours à la toute fin de la saison au Nouveau-Brunswick. Une clinique ayant pour but d’initier les gens du coin à ce sport, suivie d’une petite compétition aura pour mission de tester un nouveau marché. Une expansion vers le Nouveau-Brunswick pourrait être possible si l’intérêt soulevé est assez important et si le circuit de la région adapte son autodrome selon quelques changements exigés par le DMCC.

La série devrait accueillir des pilotes américains lors de la 6e manche à Saint-Eustache. Gardant la même formule que l’an dernier, les pilotes du DMCC seront en mesure d’affronter quelques pilotes de plusieurs séries américaines.

Une initiative environnementale remarquée

En 2011, la série s’était engagée à respecter plusieurs contraintes environnementales afin de répondre aux exigences de la ville de Victoriaville. Allant de la plantation de 500 arbres à de nouvelles méthodes de travail au sein même du roulement quotidien de l’entreprise, le DMCC devient la première série de sport automobile au Québec à recevoir la certification Monarque; la ville jugeant que les efforts déployés par l’équipe étaient à la hauteur de cette mention. La série compte continuer à évoluer en ce sens pour cette saison et celles futures.

L’horaire des événements est disponible sur le site web du DMCC.


Gallerie de l'article