Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Drift: Formula Drift Canada, un réel succès à l'Autodrome St-Eustache (+photos)

Drift: Formula Drift Canada, un réel succès à l'Autodrome St-Eustache (+photos)

Par ,

Le week-end dernier, la première édition du Formula Drift Canada faisait vibrer l’Autodrome de St-Eustache.

L’événement fut un réel succès et a donné lieu à une compétition féroce entre les pilotes canadiens et ceux du Formula Drift américain.

Le Japonais Daigo Saito (Lexus SC430) remporte la première position après un tandem soudé à la portière de la Dodge Viper de l’Américain Dean Kearney.

Fortement apprécié du public, Daigo fut un exemple de précision durant la compétition imposant son rythme durant les tandems; son impressionnante voiture de 1400 chevaux remplissait l’Autodrome de fumée à chaque passage.

Formula Drift Canada 2014 St-Eustache
Reportage photo d'Antoine de Cardaillac

Dean Kearney grimpe finalement sur la deuxième marche et le Norvégien Kenny Moen (Nissan 240SX) sur la troisième.

Moen fut l’un des pilotes les plus impressionnants durant le week-end puisqu’il semblait ne jamais lever le pied de l’accélérateur en dérapage, prenant énormément de vitesse sur chaque secteur s’appropriant le tracé.

Complètement déchaîné, Kenny fut en mesure de se qualifier en première position et ce, malgré son frein à main défectueux. Il s’élançait violemment en sens contraire au virage, voiture face au muret de sécurité, pour initier son dérapage; une manœuvre qui coupait simplement le souffle des partisans.

Les pilotes représentant le Formula Drift étaient Daigo Saito, Dean Karnage Kearney, Forrest Wang, Chelsea Denofa, Charles Ng, Robbie Nishida, Marc Landreville, Dave Briggs et un ancien champion DMCC, Miro Ovcharik.

Et les Canadiens ?
Quelques déceptions en qualifications du côté des pilotes locaux où, entre autres, Francis Tassé et Patrick Cyr n’obtinrent pas assez de points pour figurer dans la compétition.

Les pilotes canadiens ont dû rapidement s’adapter pour être capables de se battre contre leurs idoles puisque les pilotes du Formula D atteignaient des vitesses de dérapage dépassant ce qui avait déjà été vu à l’Autodrome.

Si la majorité des pilotes canadiens qualifiés pour la compétition se sont fait balayer en top 16, Marc Landreville, pilote canadien participant au Formula Drift américain, réussit à atteindre la quatrième position.

La compétition était jugée selon les règlements du Formula Drift, légèrement différents de ceux du DMCC.

Par exemple, le vainqueur de la finale de consolation est désigné par les points en qualification, ce qui explique pourquoi Landreville n’a pas eu la chance de se battre sur la piste pour la troisième position.

Le célèbre Jarod Deanda, la voix officielle du formula drift, s’occupait de commenter la compétition en anglais tandis que le bien connu Carl Nadeau animait le public francophone.

La foule était impressionnante à un point jamais vu pour un événement de drift canadien avec estrades qui débordaient obligeant plusieurs partisans à admirer le spectacle debout; un succès qui devrait rendre fiers les organisateurs de l’événement.

Les partisans étaient également en mesure d’admirer une exposition de voitures, visiter les paddocks en plus de profiter de moments pour obtenir des autographes et des photos de leurs idoles.

Avec le succès que fut l’événement et de par le degré impressionnant de compétitivité démontré par les pilotes, le public ne peut que croiser les doigts en espérant un autre spectacle de ce genre l’an prochain.


Gallerie de l'article