Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

DTM: Chronique Bruno Spengler - Ouverture de la saison à Hockenheim

DTM: Chronique Bruno Spengler - Ouverture de la saison à Hockenheim

Par ,

En partenariat avec Auto123.com, le pilote québécois Bruno Spengler, pilote officiel du constructeur Mercedes-Benz, nous livre ses commentaires après chaque course du DTM. Spengler a offert tout un spectacle lors de la manche d'ouverture de la saison présentée dimanche à Hockenheim en remontant presque tout le peloton en course.

« L'intersaison était exceptionnellement longue cette année, puisque nous n'avons plus couru depuis octobre dernier, à Hockenheim, soit plus de six mois. Si la période d'octobre à janvier fut assez calme, les essais ont repris dès février. Puis les diverses séances de préparations, les opérations promotionnelles, etc, se sont enchaînées, de sorte que la première course est finalement arrivée vite.

Hockenheim est un circuit que j'apprécie, notamment parce qu'il a la particularité de se situer près de mon domicile en Europe, à Strasbourg. Il n'est pas fréquent de ne parcourir que 120km pour disputer une course...

Le jeudi matin, je me suis rendu sur une piste d'aéroport situé près de Hockenheim, où nous avons effectué différents tests de fonctionnement, afin d'effectuer d'ultimes vérifications. L'occasion également de s'entraîner aux pit stops, de faire quelques essais de départ, ainsi que quelques allers-retours sur la piste à haute vitesse.

L'après-midi, il était temps de se rendre à Hockenheim, où j'ai tapé quelques balles de golf pour me détendre un peu. Le soir, nous nous sommes retrouvés au restaurant avec mes coéquipiers Paul (Di Resta), Ralf (Schumacher) et Gary (Paffett), ainsi que notre team manager. L'ambiance y était très décontractée. À vrai dire, nous n'avons pas trop parlé de la course, il était important de se vider la tête.

La journée de vendredi était un peu bizarre. Les années précédentes, cette première journée englobait trois heures d'essais libres. Cette saison, elle comprend uniquement une séance d'échauffement de 17h à 17h30. Séance à laquelle nous n'avons même pas participé en raison des trombes d'eau qui se sont abattues sur la piste ! Journée étrange, mais qui est finalement passée assez vite, avec pas mal d'interviews, de rendez-vous divers, et de réunions techniques avec l'équipe.

Le lendemain, du coup, tout va très vite. Les essais libres sont désormais concentrés sur la matinée du samedi, et la pause est courte avant les qualifications. Le temps de manger, et de se réunir une dernière fois avec l'équipe, on a à peine le temps de souffler...

La qualification ne s'est pas vraiment bien passée pour moi, comme vous le savez, avec mon temps annulé dans la Q1 par les commissaires pour avoir, disaient-ils, franchi une ligne continue. Dommage, car la voiture marchait bien. Pendant près de deux heures, nous avons analysé la vidéo de mon tour, avant de la présenter aux commissaires, qui ont reconnu leur erreur... mais trop tard. Cet incident me contraignait à m'élancer du 19e rang.

Ma motivation était énorme pour la course, j'avais la volonté de remonter rapidement mon retard. Tout en sachant que les risques d'accrochages étaient importants en s'élançant de la dernière ligne.

Le départ s'est très bien passé, j'ai dû remonter une dizaine de places en trois virages, puis je me suis fait heurter à l'arrière droit par une autre voiture à l'épingle. Le comportement de ma Classe-C s'en est trouvé altéré, mais j'ai pu tout de même aligner des tours corrects.

Malheureusement, le triangle de la suspension arrière droite a cédé pour de bon à 15 tours de la fin alors que j'étais 5e. C'est vraiment dommage... Le potentiel de la voiture était vraiment bon, tout se passait bien jusque-là. L'équipe avait élaboré une excellente stratégie, qui m'a permis de rouler sans être gêné pendant une bonne partie de la course. Pour me consoler, je peux me dire que lorsque j'ai rencontré des problèmes lors de la manche d'ouverture à Hockenheim, cela s'est plutôt bien passé par la suite de la saison !

Audi conserve un petit avantage sur nous, mais nous allons travailler un maximum d'ici la prochaine course. D'ici-là, je vais faire pas mal d'entraînements physiques, mais aussi un peu de golf et de tennis. Et la course du Lausitzring va arriver très vite ensuite...

À très bientôt !

Bruno Spengler

www.brunospengler.com
www.parc-omega.com
photo:René Fagnan - Auto123.com