Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

DTM: Des changements techniques et sportifs pour 2013

DTM: Des changements techniques et sportifs pour 2013

Par ,

À moins de quatre semaines du début de la nouvelle saison, ITR, promoteur du DTM et les trois constructeurs impliqués, Audi, BMW et Mercedes-Benz, ont présenté leurs nouveaux pilotes et dévoilé les nouveaux règlements techniques et sportifs.

Les principaux changements sont les suivants.

DRS
Le dispositif de réduction de traînée, le DRS, permet au pilote de modifier la position de l’aileron arrière de sa voiture afin d’augmenter sa vitesse maximale en ligne droite. Quand l’écart séparant deux voitures sera moins de deux secondes au point de détection, celle en seconde place recevra un signal émis par la direction de course. La centrale de gestion électronique Bosch informera le pilote qu’il peut activer son DRS, et permettra aussi son utilisation. Le DRS peut ainsi être activé sur la ligne droite.

DTM Audi DRS
Photo: Audi Motorsport

L’angle de l’aileron arrière sera modifié par un vérin pneumatique. L’angle changera de 15 degrés et permettra une augmentation de la vitesse maximale de 5 à 7 km/h. Toutefois, le DRS ne pourra pas être activé durant les 3 premiers et les 3 derniers tours de la course, et au cours des trois tours suivant l’intervention de la voiture de sécurité. Les spectateurs pourront facilement constater l’activation du DRS, car les dérives de l’aileron bougeront aussi.

Pneu option Hankook
Le pneu option, nouveau cette année, diffère grandement du pneu standard de Hankook. Il permet des temps au tour plus rapides d’environ 1 à 1,5 seconde, mais ils se dégradent plus vite aussi, et leur performance chute brutalement. Chaque pilote recevra un train de pneus options qu’il devra obligatoirement utiliser durant la course. Aucun changement de pneus obligatoire n’est permis durant les trois premiers et les trois derniers tours de la course. Les pneus options sont identifiés par une bande jaune sur leurs flancs.

Fenêtre de ravitaillements
Comme ce fut le cas au cours de dernières saisons, chaque pilote devra effectuer deux arrêts aux puits durant la course. À l’exception de l’interdiction de s’arrêter au cours des trois premiers et trois derniers tours, les fenêtres de ravitaillements n’existent plus.

Format des qualifications
Les qualifications se dérouleront encore sur quatre manches éliminatoires. Les quatre pilotes les plus rapides s’affronteront lors de Q4 pour la position de tête, et ils pourront désormais effectuer ce tour unique de qualification avec un train de pneus neufs.

Choix de pneus
Pour la course, les pilotes pourront décider du choix de pneus pour le départ : pneus standards ou options. Toutefois, cette décision devra être révélée dès la fin des qualifications du samedi.

Parc fermé
Cette saison, le travail des mécaniciens entre la fin des qualifications et le début de la course sera sévèrement règlementé, comme c’est le cas en Formule 1. La séance de réchauffement du dimanche matin est donc abandonnée. Après la qualification, les voitures seront placées dans le parc fermé, sous la supervision du DMSB, et seul un travail d’entretien sera permis. Si un travail plus exhaustif est requis, il sera autorisé, mais résultera en une pénalité.

Quatre pilotes feront leurs débuts en DTM cette saison. L’ancien pilote de Formule 1 Timo Glock et Marco Wittmann conduiront pour BMW, tandis que Daniel Juncadella et Pascal Wehrlein feront partie de l’équipe Mercedes-Benz.