Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

DTM: Timo Scheider en pôle, Bruno Spengler seulement 11e

DTM: Timo Scheider en pôle, Bruno Spengler seulement 11e

Par ,

Timo Scheider (Audi A4) a décroché la pôle position à l’issue des qualifications à Hockenheim. Position délicate pour le Québécois Bruno Spengler , seulement 11e de la séance au volant de sa Mercedes Classe C.

La pluie a considérablement perturbé la séance de qualifications à Hockenheim. En effet, après une première journée d’essais libre sur le sec (Spengler avait signé le meilleur temps), la piste était détrempée, et les conditions d’adhérence et de visibilité furent très réduites lors de cette journée du samedi. Le tout avec des températures plutôt fraîches (à peine plus de 10°C).

Plus rapide des premiers essais libres, le Canadien Bruno Spengler a souffert lors de cette journée du samedi. Au volant d’une voiture délicate à piloter dans de telles conditions, le meneur du championnat a souffert : il a dû se contenter du 15e rang de la séance libre du samedi matin, après avoir quelque peu tapé les pneus suite à une sortie de route dans le dernier virage. Un fait rare pour le pilote québécois.

En qualifications, les conditions n’ont pas évolué, et le comportement de la Mercedes Classe C de Spengler non plus. Après s’être aisément classé parmi les 14 premiers, il se qualifiait pour Q2. Là, il ne pouvait faire mieux que le 11e temps : insuffisant pour se hisser en Q2, réservé aux huit premiers pilotes. Sa séance s’arrêtait là. Grosse déception pour le Québécois, d’autant que Paul Di Resta et Gary Paffett, ses équipiers et rivaux pour le titre, décrochent respectivement les 5e et 3e meilleurs temps.

L’équipe Audi, nettement dominée depuis le début de saison, a su tirer son épingle du jeu dans ces conditions difficiles. Timo Scheider a signé la pôle position devant Mike Rockenfeller, qui pilote une Audi A4 ancien modèle. Tout comme celle d’Alexandre Prémat, qui signe la 4e meilleure performance.

Demain, Bruno Spengler (qui compte sept points d’avance au championnat) devra combler son retard au maximum sur Di Resta et Paffett, sous peine de perdre sa première place au championnat, qu’il occupe depuis la seconde manche, à Valencia.

« Dès le début de la journée, nous avons eu beaucoup de mal à faire chauffer les pneus," a confié Spengler à Auto123.com.

"Résultat, j’étais en glisse partout, que ce soit lors des essais libres de ce matin, ou pendant la séance de qualification, où j’ai failli me mettre dehors deux ou trois fois. Résultat, je n’ai pas pu aller plus vite. Dans ces conditions météo, c’est une véritable loterie, et certains s’en sortent mieux que d’autres. Pour nous ce fut une journée difficile, il faut faire avec. Mais demain est un autre jour, et une nouvelle chance. On ne sait jamais, il peut toujours se passer quelque chose… »