Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

DTM: Une stratégie brillante donne la 2e place à Bruno Spengler

DTM: Une stratégie brillante donne la 2e place à Bruno Spengler

Par ,

Le pilote québécois Bruno Spengler a pris le départ de la 2e course de DTM de la saison en 5e place, mais une stratégie bien élaborée lui procur la deuxième place à l’arrivée.

La journée a bien commencé pour Spengler qui réalisait le 3e meilleur temps de la séance de réchauffement, à un petit dixième de seconde de Tom Kristensen (Audi) et Jamie Green (Mercedes).


La météo s’était nettement améliorée avec un peu de vent, un temps plus chaud et même, tenez-vous bien, quelques rayons de soleil!

Une grosse foule, environ 80 000 spectateurs au Lausitz assiste donc à cette deuxième épreuve de la saison. Au vert, Mattias Ekström (Audi) bondit depuis la position de tête et assure la commande. Derrière lui, pas de carnage et les positions demeurent inchangées. Il faut préciser qu’il est difficile de doubler sur ce tracé.

Spengler a passé tout son premier relai en piste bloqué par la Audi A4 de Timo Scheider. Les ingénieurs de Spengler et de Gary Paffett concoctent alors une superbe stratégie digne de la Formule 1. Il décide de décaler les deux ravitaillements le plus tard possible.


Ainsi, libre du trafic, Spengler a été capable de pousser au maximum. Tandis que les meneurs, Ekström et Paul di Resta s’arrêtaient tôt durant l’épreuve, Spengler et Gary Paffett roulaient sans s’arrêter.

Cette stratégie a magnifiquement bien fonctionné. Après leur deuxième arrêt, Paffett et Spengler retournaient en piste aux deux premières places! Le Québécois était alors à 3 secondes de Paffett. Il revint dans ses roues en six tours, mais ne fut jamais en position de l’attaquer sérieusement.

Les deux équipiers de chez Mercedes-Benz ont donc croisé l’arrivée roues dans roues, réalisant le doublé devant Ekström.

« J’étais un peu plus vite que Gary (Paffett) en fin de course, mais c’est presque impossible de doubler ici. On aurait pu être un peu plus rapide lors du premier ravitaillement. Mais la stratégie a été parfaite, car elle m’a permis de rouler tout seul durant presque toute la course et de creuser l’écart sur les meneurs. Quand je suis revenu en piste, j’ai été étonné d’entendre l’équipe me dire que j’étais 2e. Bravo à l’équipe qui a travaillé jour et nuit pour combler l’écart sur nos adversaires, » nous a déclaré Spengler après l’arrivée.


photo:René Fagnan - Auto123.com