Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Encore l'alcool au volant...

Encore l'alcool au volant...

Par ,

J'aime croire que la race humaine s'améliore en vieillissant. Après tout, plus on passe du temps sur la terre, plus on devient sage, non? Malheureusement, ça ne semble pas être le cas, surtout quand il est question de conduite en état d'ébriété.

Je suis toujours choquée d'apprendre le nombre d'accidents et de décès causés par l'alcool au volant chaque année. Selon Statistiques Canada, une quatrième hausse en cinq ans a été enregistrée en 2011. Il y a maintenant plus de 90 000 cas rapportés à la grandeur du pays. J'ai de la misère à comprendre autant que j'ai honte pour l'ensemble des conducteurs.

Comment pouvons-nous encore prendre d'aussi mauvaises décisions? Nous avons tous vu les publicités percutantes et entendu des histoires horribles. Appeler un taxi ou avoir un chauffeur désigné n'est pas si compliqué, vous savez!

Toujours selon Statistiques Canada, les pires proportions s'observent en Saskatchewan, à l'Île-du-Prince-Édouard et dans les Territoires du Nord-Ouest. Dans cette région froide et isolée du pays, on rapporte plus de 1 400 cas par tranche de 100 000 habitants, alors que la moyenne nationale se situe à 262 cas. Les bars doivent faire une fortune là-bas!

D'un autre côté, fidèle à sa réputation de province ennuyante, l'Ontario affiche le plus bas taux, soit bien en deçà de 200 cas.

Mais oublions les chiffres... Ça me dérange et me perturbe encore de voir des gens conduire après avoir bu. C'est tellement stupide et carrément insouciant. Quand le taux d'alcoolémie atteint 100 mg (0,10), les chances de provoquer un accident augmentent de 51 %.

Que pouvons-nous faire de plus pour garder les conducteurs saouls hors de la route? Je pense que je suis de plus en plus d'accord avec l'idée d'installer un système d'alcotest dans tous les véhicules des personnes reconnues coupables. S'il détecte un soupçon d'alcool dans l'haleine, la voiture ne démarre pas. Tiens, toi!

Évidemment, ça n'arrêtera pas les conducteurs qui ne se sont jamais fait prendre. Que faut-il leur dire? Chose certaine, ils se trompent royalement s'ils se croient cool en prenant la route sous l'effet de l'alcool ou même de la drogue. Ce ne sont pas des histoires qu'on veut entendre, alors il faut que ça arrête tout de suite.

Quelques-uns diront que la hausse des cas rapportés n'est que le résultat d'un plus grand nombre de contrôles routiers et que ce qu'on ne sait pas ne fait pas mal. Erreur! Trop souvent, je vois des gens qui s'empilent dans une même voiture après une soirée bien arrosée. J'ai le goût d'aller les voir, de leur brasser la cage et de m'emparer des clés.

Bref, la prochaine fois que vous prendrez un petit coup, de grâce, appelez un taxi ou demandez à un ami de vous reconduire à la maison. En fait, pourquoi ne pas être le chauffeur désigné? Vous aurez toute votre mémoire quand viendra le temps de ressasser les anecdotes embarrassantes de la veille!

Alcool au volant